Nombre de décès quotidiensFrance, régions et départements

Exceptionnellement, pendant la pandémie de la Covid-19, l’Insee diffuse régulièrement le nombre de décès (toutes causes confondues) par jour et par région et département. Les décès sont enregistrés dans la commune où ils ont eu lieu (et non au lieu de résidence). Les statistiques diffusées sont provisoires (se référer à la note méthodologique).

Dernière mise à jour des fichiers : 17 décembre 2021

Dernière mise à jour des commentaires détaillés, cartes et graphiques :
– 17 décembre 2021 pour l’évolution du nombre de décès à partir du 1ᵉʳ juin 2021
– 2 juillet 2021 pour l’évolution du nombre de décès entre le 1ᵉʳ janvier et le 31 mai 2021
– 12 février 2021 pour l’évolution du nombre de décès entre le 1ᵉʳ septembre et le 31 décembre 2020
– 30 octobre 2020 pour l’évolution du nombre de décès entre le 1ᵉʳ mai et le 31 août 2020
– 26 juin 2020 pour l’évolution du nombre de décès entre le 1ᵉʳ mars et le 30 avril 2020

Évolution du nombre de décès depuis le 1ᵉʳ juin 2021Tableaux, cartes, graphiques et commentaires

Chiffres détaillés

Paru le : 17/12/2021

Du 1er juin au 6 décembre, 313 937 décès, toutes causes confondues, sont enregistrés en France à la date du 17 décembre 2021, soit 4,4 % de plus qu’en 2019 (+ 13 339 décès). Ce nombre est toutefois encore provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochaines semaines.

Ainsi, sur la période allant du 1er juin au 8 novembre, le nombre de décès, qui était de 261 880 lors de la diffusion du 19 novembre, est revu à la hausse pour s’établir à 263 809 à la date du 17 décembre, soit une révision de + 0,7 %. La hausse du nombre de décès par rapport à la même période en 2019, qui était estimée à + 4,0 %, est révisée à + 4,8 %.

Pour suivre l’évolution de la mortalité en 2021, l’Insee fait le choix de privilégier la comparaison avec l’année 2019, année sans épidémie Covid (conférer le commentaire relatif à la période du 1ᵉʳ janvier au 31 mai 2021).

Affichage de l’onglet contenant le tableau ou de l’onglet contenant le graphique

Nombre de décès par jour depuis 2019

0 600 1 200 1 800 2 400 3 000 01-janv. 01-mars 30-avr. 29-juin 28-août 27-oct. 31-déc. 2021 2020 2019 2020 lib1b 26-juil. lib2b 1 503 décès 1 799 décès—–1 799 décès—–1799—– 1799 01-janv. 31-déc.

  • Note : ensemble des décès, transmis par voie dématérialisée ou par voie papier par les mairies à l’Insee. Compte tenu des délais de transmission et de gestion, l’Insee publie les décès jusqu’au 6 décembre 2021. Ces données sont provisoires.
  • Source : Insee, état civil

Depuis le 1ᵉʳ janvierDepuis le 1ᵉʳ juin

Affichage de l’onglet contenant le tableau ou de l’onglet contenant le graphique

Nombre de décès cumulés depuis le 1er janvier

0 50 000 100 000 150 000 200 000 250 000 300 000 350 000 400 000 450 000 500 000 550 000 600 000 650 000 700 000 Date d’événement 01-janv. 01-mars 30-avr. 29-juin 28-août 27-oct. 31-déc. 2021 2020 2019 lib1 lib1b lib2 lib2b lib3 613 456 décès—–613 456 décès—–613456—– 613456 01-janv. 31-déc.

  • Note : ensemble des décès, transmis par voie dématérialisée ou par voie papier par les mairies à l’Insee. Compte tenu des délais de transmission et de gestion, l’Insee publie les décès jusqu’au 6 décembre 2021. Ces données sont provisoires.
  • Source : Insee, état civil

En France métropolitaine, le nombre de décès enregistrés entre le 1ᵉʳ juin et le 6 décembre est supérieur de 3,6 % à celui mesuré sur la même période en 2019.

Sur cette période, toutes les régions de France métropolitaine, à l’exception d’une, enregistrent une hausse des décès. Elle est supérieure à 5 % dans cinq régions : Corse (+ 15 %), Provence-Alpes-Côte d’Azur (+ 7 %), Occitanie et Nouvelle-Aquitaine (+ 6 %), Bretagne (+ 5 %). Elle est la moins prononcée dans le Grand-Est, en Auvergne-Rhône-Alpes (+ 2 %) et en Île-de-France (+ 1 %), trois régions parmi les plus touchées en 2020. En Bourgogne-Franche-Comté, les décès au cours de cette période sont en légère diminution entre 2019 et 2021(- 1 %).

Au niveau départemental en France métropolitaine, les trois quarts des départements enregistrent, entre le 1ᵉʳ juin et le 6 décembre 2021, un nombre de décès supérieur à la même période de 2019. Les plus fortes hausses (de 10 % ou davantage) concernent huit départements : la Corse-du-Sud, les Pyrénées Orientales, la Dordogne, la Haute-Corse, l’Aude, la Charente-Maritime, la Lozère et l’Eure-et-Loir.

Parmi les départements enregistrant à l’inverse moins de décès au cours de cette période en 2021 qu’en 2019, trois sont concernés par une baisse d’au moins 4 % : l’Ain, la Nièvre et la Mayenne.

Pour les départements les moins peuplés, ces évolutions doivent être interprétées avec précaution, le nombre de décès pouvant davantage fluctuer d’une année sur l’autre.

Les départements d’outre-mer, notamment les Antilles et la Guyane, connaissent une hausse très importante des décès entre 2019 et 2021 sur la période allant du 1ᵉʳ juin au 6 décembre. Elle est de + 58 % en Guadeloupe, de + 56 % en Martinique comme en Guyane.

En Guadeloupe, la hausse des décès a été très nette début août et s’est accélérée en milieu de mois : les décès survenus durant le mois d’août 2021 sont ainsi plus de trois fois supérieurs à ceux d’août 2019 (1 016 décès, soit + 239 % par rapport à la même période de 2019), alors que les décès survenus en juin et juillet 2021 sont du même niveau qu’en 2019. En septembre 2021, les décès sont encore près de deux fois supérieurs à ceux de 2019 (+ 89 %), avec cependant une nette diminution à partir de la mi-septembre. En octobre 2021, ils demeurent plus élevés qu’en octobre 2019 (+ 10 %). En novembre et début décembre, ils rejoignent leur niveau d’il y a deux ans (+ 1 %).

En Martinique, la hausse des décès a débuté fin juillet. Elle y est également très importante en août mais un peu moindre qu’en Guadeloupe (872 décès, soit + 181 %), tandis que sur la période de juin-juillet, la hausse avait été limitée (+ 10 %). On observe comme en Guadeloupe une diminution en septembre, même si les décès restent deux fois supérieurs à ceux de septembre 2019. En octobre, ils demeurent élevés (+ 33 % par rapport à octobre 2019), et les niveaux de mortalité se rapprochent de ceux de 2019 en novembre et début décembre (+ 9 %).

En Guyane, la hausse des décès est continue depuis la fin mai. En juin et juillet 2021, les décès sont supérieurs de 40 % à ceux survenus au cours des mêmes mois en 2019. La hausse s’accentue en août (+ 73 %) et encore davantage en septembre (+ 122 %). Elle se maintient à un niveau très élevé en octobre (+ 91 %). En novembre et début décembre, les décès retrouvent leur niveau de 2019 (+ 2 %).

Sur la période allant du 1ᵉʳ juin au 6 décembre, les décès de 2021 sont aussi plus importants que ceux de 2019 à La Réunion (touchée également par une épidémie de dengue) (+ 13 %) et à Mayotte (+ 20 %). Comparaison 2019-2021 par département (taux d’évolution)Comparaison 2019-2021 par région (taux d’évolution)

Affichage de l’onglet contenant le tableau ou de l’onglet contenant le graphique

Évolution des décès cumulés du 1er juin au 6 décembre 2021 rapportés aux décès cumulés du 1er juin au 6 décembre 2019 par département

Diminution de plus de 20 % Diminution de 10 à 20 % Diminution de moins de 10 % Augmentation de 0 à 10 % Augmentation de 10 à 20 % Augmentation de 20 à 40 % Augmentation de plus de 40 % lib1 lib1b lib2 lib2b lib3 +20,0 %—–+20,0 %—–20.0—– 20.0 Ain Mayotte

  • Note : ensemble des décès, transmis par voie dématérialisée ou par voie papier par les mairies à l’Insee. Compte tenu des délais de transmission et de gestion, l’Insee publie les décès jusqu’au 6 décembre 2021. Ces données sont provisoires.
  • Lecture : Dans le Morbihan, le nombre total de décès entre le 1er juin et le 6 décembre est en hausse de 7,5 % entre 2019 et 2021.
  • Champ : France par département
  • Source : Insee, état civil

Si le nombre de décès est supérieur de 4,4 % en France, sur la période du 1ᵉʳ juin au 6 décembre par rapport à la même période de 2019, il demeure nettement supérieur pour les personnes âgées de 65 à 74 ans (+ 9,2 %) et pour les 75-84 ans (+ 6,7 %). Les décès des personnes âgées de 85 ans et plus sont également légèrement supérieurs (+ 2,8 %), de même que pour celles âgées de 50 à 64 ans (+ 2,2 %).

Tous âges confondus, l’augmentation des décès entre 2019 et 2021 au cours de la période du 1ᵉʳ juin au 6 décembre reste un peu plus marquée pour les hommes (+ 5,3 %) que pour les femmes (+ 3,5 %). EnsembleFemmesHommes

Affichage de l’onglet contenant le tableau ou de l’onglet contenant le graphique

Évolution par rapport à 2019 du nombre de décès cumulé selon l’âge

0 10 20 30 40 -10 -20 -30 en % 0-24 ans 25-49 ans 50-64 ans 65-74 ans 75-84 ans 85 ans et plus Ensemble 1ᵉʳ juin – 6 décembre 2021 1ᵉʳ janvier – 31 mai 2021 1ᵉʳ septembre – 31 décembre 2020 1ᵉʳ mars-30 avril lib1 lib1b lib2 lib2b lib3 +26,2 %—–+26,2 %—–26.2—– 26.2 0-24 ans ensemble

  • Note : ensemble des décès, transmis par voie dématérialisée ou par voie papier par les mairies à l’Insee. Compte tenu des délais de transmission et de gestion, l’Insee publie les décès jusqu’au 6 décembre 2021. Ces données sont provisoires.
  • Lecture : le nombre total de décès entre le 1er juin et le 6 décembre de personnes âgées de 75 à 84 ans est en hausse de 6,7% entre 2019 et 2021. Le nombre total de décès entre le 1er mars et le 30 avril de personnes âgées de 75 à 84 ans était en hausse de 29,8 % entre 2019 et 2020.
  • Champ : France
  • Source : Insee, état civil

Source : Insee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.