Nantes. Une longue nuit de viols et de sévices

Capture d’écran 2019-09-28 à 22.58.48

Deux jeunes femmes ont vécu une nuit de cauchemar, le week-end dernier, à Saint-Sébastien-sur-Loire. Deux suspects ont été interpellés mardi par le Raid.

Elles étaient venues à Nantes fêter un anniversaire. Mais le week-end de ces deux amies originaires de l’est de la France a viré au cauchemar.

Lundi, les jeunes femmes, âgées de 21 et 22 ans, ont reçu la visite des enquêteurs de la brigade des mœurs de la Sûreté départementale. Et il a fallu raconter l’indicible. Toutes deux ont en effet été admises au CHU de Nantes dimanche matin. Et les blessures constatées sur les corps de ces deux jeunes femmes ont incité les médecins à contacter les services de police. L’une d’elles, notamment, présentait de nombreux hématomes, à différents endroits du corps, souffle un proche du dossier.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’une d’elles aurait été violée, par plusieurs hommes et à plusieurs reprises. Le canon d’une arme aurait été enfoncé dans sa bouche. Des traces de brûlures, compatibles avec des sévices infligés avec une cigarette, ont par ailleurs été constatées. Son amie, elle, aurait été frappée.

Les enquêteurs ont cherché à identifier au plus vite leurs agresseurs

Les enquêteurs ont cherché à recueillir leurs témoignages pour identifier, au plus vite, leurs agresseurs. Selon les informations dont ils disposent, à ce stade des investigations, les deux amies auraient croisé, un peu par hasard, la route d’un petit groupe, en ville, samedi. Ces garçons leur auraient proposé de partir en virée avec eux. Et elles auraient accepté de les suivre. Elles auraient ensuite été conduites à une adresse et puis à une autre, à Saint-Sébastien-sur-Loire. Peut-être sont-elles passées dans un squat. Au vu de ce qu’elles ont vécu, il est évidemment très difficile pour elles de parler pour l’instant, indique un proche du dossier. L’une d’elles, notamment, s’est murée dans le silence.

Deux domiciles ont été identifiés et les policiers du Raid mobilisés pour aller interpeller des suspects, susceptibles d’être armés, ce mardi matin, à Saint-Sébastien-sur-Loire. Deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue pour enlèvement, séquestration, actes de torture et de barbarie et viols. L’un d’eux est décrit comme étant très connu des services de police. À 23 ans, le jeune homme a en effet été condamné à vingt et une reprises pour des faits de trafic de stupéfiants, de violences et d’outrages notamment.

Mardi soir, les suspects étaient toujours interrogés par la brigade des mœurs.

Source :  Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.