Nantes. Un policier : « La BMW fonçait sur moi, si mon collègue n’avait pas tiré, je serais mort »

Lors d’une opération de contrôle dans l’agglomération de Nantes, ce dimanche 12 avril, un conducteur a pris la fuite, après avoir manqué de percuter un policier.

Un policier nantais, qui effectuait un contrôle près de Nantes : « Sans mon collègue, je serais mort. »
Un policier nantais, qui effectuait un contrôle près de Nantes : « Sans mon collègue, je serais mort. » | OUEST-FRANCE
Il a vu la mort, souffle-t-il. « Si mon coéquipier n’avait pas tiré, je ne serais plus là. » C’est ce que ce policier a confié, dimanche soir, à l’un de ses collègues. Trente ans qu’il est flic, il n’avait vécu une telle frayeur, hormis une course-poursuite voilà trois ans sur le périphérique nantais. Cette fois, il s’est retrouvé à « 25-30 mètres » d’une BMW X6, qui fonçait sur lui.
Rembobinons. Il est environ 12 h 45, route de Pornic, à Rezé, ce dimanche 12 avril. Trois policiers du commissariat de Rezé procèdent à des contrôles d’attestation à un rond-point. C’est calme. Jusqu’au moment où ils entendent un moteur vrombir au loin. La grosse cylindrée, qui vient de Nantes, fait son apparition. L’un des policiers se met au milieu de la route, tout en invitant le conducteur à se ranger sur le bas-côté.

Le chauffard ralentit, puis redémarre en trombe tout en donnant « un violent coup de volant ». Direction le policier qui se trouve au milieu de la voie. Stupeur. Son collègue tire trois fois au bas de l’habitacle et vise un pneu. Le conducteur s’enfuit.

Déjà la nuit précédente

Les trois policiers le prennent en chasse. Ils le distinguent en haut du pont de Cheviré. Avant de le perdre de vue. « Il bombardait. Un avion de chasse. » Plus loin, ils retrouvent la voiture, rond-point de Janvrais, à Saint-Herblain, pneu à plat et moteur fumant. Au loin, le conducteur qui se fait la malle entre les fourrés et les broussailles. Ils n’ont finalement pas pu l’interpeller.

Ce même véhicule, plaque d’immatriculation allemande, n’aurait pas été volé mais loué. Quelques heures auparavant, dans la nuit, des policiers avaient tenté de stopper cette même voiture. Le conducteur avait également refusé d’obtempérer.

Des prélèvements d’ADN vont être effectués dans la voiture. Mais aussi sur une casquette que le conducteur aurait perdue durant sa fuite.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.