Morbihan. Ivre, il renverse un gendarme et prend la fuite

Un gendarme a été blessé à Saint-Dolay.

Un gendarme a été blessé à Saint-Dolay. | Infographie Ouest-France

L’automobiliste ivre a renversé un gendarme dans la soirée de vendredi lors d’un contrôle routier à Saint-Dolay (Morbihan). Il a été interpellé. Il ne se souviendrait plus de rien.

Un habitant de Saint-Dolay a appelé la gendarmerie de Vannes peu avant 23 h vendredi soir pour signaler un groupe de jeunes dont un à scooter qui dégradait un abribus dans le bourg. Une patrouille du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) présente dans le secteur est sollicitée.

L’Espace percute le gendarme… et poursuit sa route

À leur arrivée, les deux gendarmes contrôlent quatre mineurs qui nient les faits. Un cinquième mineur arrive à scooter et, à son tour, est contrôlé. Il est reconnu par le témoin comme étant l’auteur principal des dégradations de deux vélos attachés près de l’abribus. Rapidement, d’ailleurs, l’adolescent reconnaît les faits.

Mais, alors qu’un gendarme procède à des vérifications sur le scooter stationné le long du trottoir, pendant que son chef de patrouille vérifie l’identité du conducteur, un Renault Espace circulant vers la place de l’Église, survient et percute le deux-roues et le gendarme adjoint qui le tenait. Ce militaire, âgé de 19 ans, est projeté sur le capot du véhicule de gendarmerie avant de tomber au sol. Sous les yeux incrédules des mineurs, la voiture dont l’immatriculation a été relevée par le chef de patrouille poursuit sa route après avoir perdu un optique avant.

Le véhicule en fuite retrouvé une heure après les faits

Des recherches sont aussitôt déclenchées avec le renfort de trois gendarmes de la communauté de brigades de Muzillac et d’une seconde patrouille du PSIG. Une heure après les faits, le véhicule en fuite est retrouvé dans une rue de Saint-Dolay.

Un individu âgé de 34 ans sort alors d’une maison et se présente aux gendarmes qui constatent son état d’ivresse. Il est aussitôt interpellé et placé en garde à vue et en cellule de dégrisement. Pendant ce temps, le jeune gendarme qui se plaignait d’une contusion à la jambe droite a été conduit au centre hospitalier Bretagne Atlantique de Vannes par son chef de patrouille. Il s’est vu délivrer une ITT (Incapacité temporaire totale) de trois jours.

Il ne se souvient de rien

Entendu à la brigade de Muzillac après dégrisement, le conducteur qui était seul à bord du véhicule, a déclaré ne pas se souvenir des circonstances de l’accident mais a reconnu avoir vaguement ressenti un choc peu avant d’arriver à son domicile.

Présenté au parquet, le chauffard est convoqué devant le tribunal correctionnel le 8 novembre prochain suivant la procédure de reconnaissance préalable de culpabilité. Il devra répondre des faits de « blessures involontaires avec incapacité n’excédant pas 3 mois, commises avec les circonstances aggravantes de conduite sous l’emprise de l’alcool et de délit de fuite ». Son véhicule a été saisi et placé en fourrière jusqu’au jugement.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.