Meurtre d’un policier à Cayenne

403670_1528580770_capture-d-ecran-2018-06-09-a-18-43-54_680x402pLa rue Ernest-Prévot a été bloquée à la circulation après le drame.

Ce samedi vers 13h30, Sebastien London, un jeune agent de la police municipale de Cayenne né en 1993 à St Laurent du Maroni, a été victime d’un meurtre par arme à feu rue Ernest Prévot à Cayenne.

Selon Eric Vaillant, procureur de la Répubique, ll résulte des premiers éléments recueillis sur les lieux que la victime, hors service et en civil au moment des faits, a été déposée à son domicile par des amis en début d’après-midi, lorsque deux personnes sont arrivées à bord d’un scooter et ont fait feu en sa direction, le blessant par un tir l’ayant atteint au ventre.

Rapidement prise en charge par les secours, la victime est décédée à l’hôpital de Cayenne vers 17h.

Les meurtriers sont activement recherchés.

L’antenne de Cayenne de la Direction Interrégionale de Police Judiciaire Antilles-Guyane est saisie de l’enquête.

La victime était quelqu’un de “calme et gentil”
Sebastien London, la victime, était âgée de 24 ans et habitait le quartier. Il avait intégré la surveillance des voies publiques en 2015. France-Guyane l’avait alors interrogé (lire ici). “Mes parents m’ont toujours dit de devenir policier ou gendarme, nous livrait-t-il alors. Moi, je voulais travailler dans l’électricité. Mais quand les recrutements se sont ouverts, j’ai postulé. Ce qui me plaît, c’est d’aider les gens, notamment les personnes âgées en difficulté. Dans mon quartier, certains m’ont déjà interpellé « Babylone… » , mais je poursuis mon chemin.” Sebastien London était décrit par ses collègues comme quelqu’un de calme et gentil.

Ce meurtre est le 6ème de l’année. 42 meurtres ont été déplorés en 2016 et 23 en 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *