Melun : des stars du polar au musée de la Gendarmerie nationale

Versailles, juin 2016. Christian Prouteau, qui a créé le GIGN, sera présent au salon organisé au musée de la Gendarmerie nationale. LP/L.M.

La 2e édition du salon littéraire et artistique se tient ce samedi. L’occasion de croiser des écrivains de renom, des journalistes spécialisés ou des personnalités comme le fondateur du GIGN Christian Prouteau.

Vous êtes fans de polars ou accros aux grandes enquêtes de police judiciaire ? Rendez-vous ce samedi au musée de la Gendarmerie nationale de Melun qui accueille son 2e salon littéraire et artistique. Une initiative de la promotion du général Artous qui compte 150 élèves officiers de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) dont les bâtiments jouxtent le musée. « Nous vaincrons l’obscurantisme par la culture ! L’entrée est gratuite ! », s’enthousiasme Pierre Cheradame, élève en charge du projet.

Une cinquantaine d’auteurs seront présents dans quatre espaces différents. La zone « polars » reçoit notamment Frédérique Molay, prix Quai des Orfèvres 2007, Laurent Scalese, auteur et scénariste de cinéma et télévision, Wendall Utroi, Plume d’or 2017, et Solène Bakowski, douée pour ses thrillers psychologiques. L’espace « Justice » accueille les journalistes Frédéric Ploquin (« Mort d’une balance »), Jacques Pradel (« Les grandes affaires criminelles pour les nuls »), Dominique Rizet qui cosigne avec Frédéric Debove, directeur de l’institut de droit Paris II Assas à Melun « 100 questions sur la sécurité ».

 

Melun. Directeur de l’antenne de l’Université Paris II-Assas, Frédéric Debove est l’auteur de « Parlez-vous keuf ? », « 100 questions sur la sécurité », « Sécurité intérieure, les nouveaux défis », etc. Dans la zone « militaire », vous pourrez rencontrer le général Watin-Augouard, créateur du Forum international de la cybercriminalité, Christian Prouteau, fondateur du GIGN et auteur de « Le GIGN, nous étions les premiers » et Alain Le Caro, fondateur du Groupe de sécurité de la présidence de la République (« Les mousquetaires du président »). Enfin, dans l’espace « romans », vous découvrirez celui de Valérie Mouton « Il ou elle » ou encore Noëlle Herrenschmidt, reporter-aquarelliste officielle de l’Assemblée nationale et du Sénart, qui a croqué les procès Barbie, Papon, Touvier, Clearstream, etc. Elle dédicacera plusieurs ouvrages.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.