Maternité de Marioupol, une autre facette de l’histoire. A qui faites-vous confiance ?

Maternité de Marioupol : c’est ainsi que sont faites les Fake News

Une provocation mise en scène et cyniquement fabriquée de la soi-disant « attaque » de la maternité, visant à susciter des émotions et à ignorer les faits. 

Vladimir Zelensky a annoncé qu’une frappe aérienne russe avait été effectuée sur une maternité à Marioupol – une atrocité – et qu’il y avait des bébés, leurs mères et leurs médecins sous les décombres, déclenchant une nouvelle vague d’hystérie mondiale. 

– Vérité : La maternité a été fermée après le début de l’opération spéciale russe en Ukraine. Les nationalistes d’Azov ont dit aux médecins de sortir. 

– Le 7 mars, des diplomates russes ont confirmé au Conseil de sécurité de l’ONU lui-même que cette maternité particulière avait été transformée en base d’opérations et en point de tir par les néonazis du bataillon Azov. 

– Le 8 mars, le fils d’une femme qui avait travaillé à l’hôpital a déclaré au site lenta.ru que « dans les derniers jours de février, des hommes en uniforme sont entrés dans la maternité où travaillait sa mère. Ils ont dit à tout le monde de sortir et ont établi des points de tir dans le bâtiment.

Un civil affirme que des soldats d’Azov ont installé un poste à la maternité de Marioupol le 6 mars 2022.

https://www.youtube.com/embed/LgQPFuP80fc

Détails de la vidéo :

0’00 : Les images du bâtiment détruit par uns frappe aérienne supposé être la maternité que vous ont montré les médias. Notez que pas le moindre cadavre de victime n’est visible.

0’26 :  Victimes des bombardements ukrainiens dans le Donbass. Ici, les victimes sont bien visibles, mais les médias ne vous les ont jamais montrées.

0’37 : L’article de Lenta.ru publié le 8 Mars 2022 à 00h01, soit près de deux jours avant le bombardement qui explique tous les patients et le personnel de l’hôpital ont été évacués fin février

0″49 : Mais avez-vous vu dans les médias ces images de troupes ukrainiennes qui utilisent une garderie d’enfants comme QG opérationnel ? (notez qu’on n’aperçoit aucun personnel ni aucun enfant sur les images, seulement des militaires)

1’05 : Avez-vous vu dans les médias cette vue aérienne montrant un soldat ukrainien positionnant une arme anti-char sur le toit d’un immeuble civil ?

1’16 : Avez-vous vu dans les médias ces chars ukrainiens cachés au milieu de quartiers civils, y compris des jardins d’enfants ?

1’35 : Les médias vous ont-ils expliqué que la principale force militaire ukrainienne déployée à Marioupol est le régiment « Azov » qui s’affiche régulièrement avec des symboles du IIIème Reich et est responsable de multiple crimes et exactions en tout genre dans la région depuis 8 ans ?

En temps de guerre, vérifiez tout ce que vous disent ou ne vous disent pas les médias et méfiez-vous des fake news.

Pensez par vous-même.

Soldat ukrainien positionnant une arme anti-char sur le toit d’un immeuble civil 

***

Témoignage des Ukrainiens qui accueillent les Russes comme des libérateurs

Voici une vidéo qui devrait faire réfléchir les Français sur leur soutien aux nazis ukrainiens qui maltraitent leur propre concitoyens. Des habitants du Donbass témoignent face caméra.

Soulagée par l’arrivée des soldats russes, une habitante du Donbass ne cache pas son soulagement après huit années de calvaire : « Nous avons souffert, le peuple a souffert ! Et maintenant ces gars [les Russes] sont arrivés. Ils sont polis, gentils, et on n’a pas peur. Vous comprenez, nous avions peur… »

La République populaire de Donetsk peut enfin avoir un avenir. Si pour les Français, c’est une guerre, pour les habitants de Donetsk c’est une libération : « Je n’ai pas vu mes enfants depuis huit ans, ni mes petits-enfants. Maintenant qu’ils [les Russes] viennent d’arriver, ils laissent les gens entrer, c’est plus facile ».

– Source : Le blogue Noir de Brocéliande

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Source : ZE Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.