Manifestante blessée à Nice : “On se demande qui a besoin de sagesse”, rétorque sa fille à Emmanuel Macron

Sur Europe 1 lundi midi, la fille de la manifestante de 73 ans, grièvement blessée samedi après une charge policière, a dit sa colère après les propos tenus par Emmanuel Macron dans “Nice-Matin”.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Delphine Parent se dit “franchement écœurée”. Lundi, au micro d’Europe 1, la fille de Geneviève Legay, une militante d’Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) gravement blessée lors d’une manifestation de “gilets jaunes” interdite à Nice samedi, ne cache par son dégoût après avoir découvert l’interview donnée par Emmanuel Macron à Nice-Matin dans laquelle il a souhaité “un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse” à la septuagénaire.

“Pas digne d’un président”. “On se demande qui a besoin d’une forme de sagesse”, rétorque Delphine Parent sur notre antenne. “Je ne trouve pas ça digne d’un président. Je suis la fille d’une personne qui a été blessée, comment voulez-vous que l’on prenne les propos de ce monsieur ?”, dénonce-t-elle. Geneviève Legay, âgée de 73 ans et porte-parole du groupe local d’Attac dans les Alpes-Maritimes, est tombée après une charge policière. Elle souffre de plusieurs fractures au crâne et d’hématomes sous-duraux.

>> LIRE AUSSI – “On ne critique pas quelqu’un sur un lit d’hôpital” : l’avocat de la manifestante blessée à Nice répond à Macron

Source : Europe1

Lire également : Libération – L’arrêté de la préfecture de Nice interdisant de manifester samedi avait-il été publié ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *