Malgré les belles promesses, les effectifs et le budget de fonctionnement et d’investissement de la police nationale vont baisser dès l’an prochain !

effectifs-budget-police-nationale

Le plafond en autorisation d’emplois cette année dans la police nationale était de 151.532 postes, il baissera l’an prochain à 149.058 agents, soit moins 2.474 effectifs !

Le projet de loi de finances (PLF) présenté vendredi en conseil des ministres impulse un budget 2020 qui voit les personnels sédentaires légèrement augmenter au détriment des personnels actifs, qui vont perdre près de 2.500 postes.

Les programmes Police nationale ou Gendarmerie nationale sont sacrifiés au profit de l’Administration territoriale de l’Etat ou encore de la conduite et du pilotage des politiques de l’Intérieur.

Où sont les 10.000 embauches de policiers et de gendarmes qu’Emmanuel Macron avait promis de recruter au cours de son quinquennat ? Mystère..

Le budget 2020 est lui aussi en berne. Les dépenses de fonctionnement (- 167 millions d’euros) et d’investissement (- 58 millions d’euros) sont en baisse de 225 millions d’euros par rapport à cette année. En clair, moins de pognon et moins d’effectifs l’an prochain..

Nos collègues de Versailles ne s’y sont pas trompés.. Une épidémie d’arrêts maladies frappe d’ailleurs ce secteur..

On impose aux effectifs de police du 78 de surveiller la résidence de monsieur Macron à Versailles et celle du président Larcher à Rambouillet et ce, au détriment des missions d’intérêt général de police secours.

Au bout du rouleau, les collègues des Yvelines exigent qu’on réoriente leur activité vers des missions de police qui servent l’intérêt général de la population, et non l’intérêt des puissants.

Les collègues des Yvelines sont saturés par les gardes de détenus hospitalisés. Pourtant, ce devrait être au ministère de la justice et à l’administration pénitentiaire de s’occuper des personnes condamnées et incarcérées et non à la police nationale..

Aucune sortie d’école sur les Yvelines depuis des lustres, manque de considération, rappels systématiques pour la prise de plaintes, gardes statiques, gilet lourd et HK pour garder l’entrée du service. Trop c’est trop. Stop !

la lanterne macron brigitte emmanuelgerard larcher police nationale résidencemacron la lanterne police nationale

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.