Malgré la neutralisation d’une majorité de radars automatiques, la mortalité sur nos routes continue de baisser pour le troisième mois consécutif (-5,2% en novembre) !

baisse-de-la-mortalitc3a9-routic3a8re-radars-automatiques

Cette énième baisse prouve que les radars automatiques n’apportent rien en termes de sécurité mais servent exclusivement à créer un impôt routier déguisé.

Le syndicat France Police – Policiers en colère dénonce l’abandon des véritables missions de lutte contre les violences routières à savoir :

– La traque des comportements dangereux (non respect des distances de sécurité, queues-de-poisson, circulation à faible allure sur la voie centrale ou la plus à gauche..). Et la liste n’est pas exhaustive..

– La traque des chauffards sans permis ou avec un permis annulé.

– La traque des conducteurs sous l’influence des stupéfiants ou de l’alcool.

Une lutte efficace contre ces infractions graves nécessiterait le déploiement de nombreux effectifs de police et de gendarmerie, ce qui n’est évidemment pas rentable pour le gouvernement, contrairement aux radars automatiques.

En outre, les pouvoirs publics sont loin de faire les investissements indispensables pour améliorer notre réseau routier. Les belles promesses de consacrer la totalité de l’argent issu des contraventions aux infrastructures routières n’ont jamais été tenues. Déplorable !

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.