L’un avait été écrasé par un chauffard ivre : les deux gendarmes décorés

Les deux gendarmes qui sont intervenus pour arrêter un chauffard ivre, en janvier dernier, dont l’un avait été gravement blessé, ont été décorés, ce soir en Préfecture.

25489-180423185750262-0-854x571L’adjudant Sébastien Estève et  le maréchal des logis Boris Fatoux reçoivent leur décoration des mains du Préfet (©Voix du Jura)

La cérémonie était sobre, mais pleine d’émotion, ce lundi soir en Préfecture.

Sur l’estrade, en compagnie du Préfet, du Procureur de la République et du général commandant la gendarmerie de Franche-Comté, le maréchal des logis Boris Fatoux et l’adjudant Sébastien Estève ont reçu respectivement la médaille de bronze et la médaille d’argent pour acte de courage et de dévouement.

Ce sont eux qui, un dimanche du mois de janvier, ont voulu intercepter un chauffard ivre qui a refusé le contrôle.

« Après une poursuite sur plusieurs kilomètres, vous avez réussi à l’intercepter. Mais alors que vous allez vers son véhicule, il redémarre brusquement, heurte un gendarme et lui roule dessus », a rappelé le Préfet.

A terre, l’adjudant Sébastien Estève est grièvement blessé. Son coéquipier lui prodigue alors les premiers soins et prévient les secours. L’intervention des pompiers puis la mobilisation des équipes médicales permettront de le sauver, alors que son pronostic vital était engagé.

Selon le Préfet, il y avait de la part du chauffard « une volonté de tuer ». Et après avoir émis une pensée pour la mémoire du colonel Beltrame et rendu hommage et aux forces de police et de gendarmerie qui, chaque jour, sont confrontés à des individus violents, il a invité les citoyens à réfléchir « au sacrifice fait par les forces de sécurité » pour leur protection, tant sur le territoire national que lors d’opérations extérieures.

« Il a fallu une grande force physique et morale pour surmonter ces blessures », a repris Richard Vignon se tournant vers les récipiendaires avant de procéder à la remise des décorations : « une des plus belles médailles pour les forces de police et de gendarmerie, car elle ne se distribue pas facilement et récompense un jour, un acte de courage et de dévouement. »

Rappelons que le chauffard, un homme âgé de 44 ans, a été mis en examen et écroué pour « tentative d’homicide volontaire sur un agent dépositaire de l’autorité publique », « refus d’obtempérer avec mise en danger de la vie d’autrui » et « conduite en état d’ivresse ». Et qu’à Lons-le-Saunier, l’établissement où il avait fini de s’enivrer a lui aussi été sanctionné par une fermeture administrative de 30 jours, en mars dernier.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.