L’OPINION DU WEB : Faut-il une armée européenne ?

L'OPINION DU WEB : Faut-il une armée européenne ?

Il existe dans l’UE une force commune d’intervention rapide depuis plus de dix ans.

AFP / FREDERICK FLORIN

E mmanuel Macron a proposé mardi 26 septembre de créer une véritable Europe de la Défense, avec en 2020 une « force commune d’intervention », une forme d’armée européenne, ainsi qu’un budget de défense commun et « une doctrine commune pour agir ». L’Europe a-t-elle besoin d’avoir une armée ? Participez à notre sondage !

Le Président français veut aussi « la mise en place au plus vite du Fonds européen de défense » et de la « coopération structurée permanente », instance capable de prendre rapidement des décisions militaires communes. Il propose de les compléter par une « initiative européenne d’intervention » qui permette de mieux intégrer les forces armées à toutes les étapes. Pour mieux lutter contre le terrorisme, il souhaite créer une « Académie européenne du renseignement » ainsi qu’un parquet européen contre le terrorisme transfrontalier. Côté protection civile, en particulier en cas de catastrophe naturelle, il propose de créer une « force commune de protection civile ».

Etablir progressivement une police des frontières européenne

Pour surveiller les frontières et mieux gérer les migrations, l’Europe doit se doter selon lui d’un Office européen de l’asile, qui accélère et harmonise les procédures (fichiers interconnectés, documents d’identité biométriques sécurisés). Il demande aussi d’établir progressivement une police des frontières européenne qui « garantisse une gestion rigoureuse des frontières et assure le retour de ceux qui ne peuvent pas rester ». Plusieurs de ces propositions ne sont cependant pas nouvelles ou portent sur des programmes déjà en cours.

Ainsi il existe dans l’UE une force commune d’intervention rapide depuis plus de dix ans : les « battle groups » multinationaux de l’UE, qui en raison de lourdeurs administratives et de désaccords sur leur financement en opération n’ont jamais été déployés par l’UE. Parmi les chantiers mis sur le métier depuis un an pour améliorer l’Europe de la Défense, figure justement le fait de rendre ces battle groups plus facilement déployables. L’idée d’une véritable agence européenne de l’asile, l’EU Asylum Agency, avec des pouvoirs étendus, est dans les tuyaux européens depuis plus d’un an.

Le terrorisme transfrontalier inclus

L’UE a lancé depuis octobre 2016 un corps européen de gardes-frontières et gardes-côtes, bâti autour de l’agence européenne Frontex. L’Europe a aussi prévu de créer un parquet européen, mais spécialisé uniquement dans la lutte contre les fraudes au budget européen et à la TVA transfrontalière. La proposition d’Emmanuel Macron d’inclure le terrorisme transfrontalier dans son champ de compétences reprend une proposition qui figurait dans le discours sur l’état de l’Union du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker il y a deux semaines.

Source et sondage : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.