Loiret : ce que l’on sait du double meurtre glaçant d’une infirmière et d’un retraité

Un double meurtre glaçant émeut le Loiret depuis lundi. Tout d’abord une infirmière libérale de 42 ans découverte au bord d’une route, plusieurs plaies à l’arme blanche, puis l’un de ses patients de 84 ans, retrouvé mort chez lui les mains coupées. Le ou les auteurs sont en fuite.

870x489_double_meutre_chalette_infirmiere

Une enquête a été ouverte dans le Loiret après les meurtres d’une infirmière libérale et de son patient, un octogénaire, retrouvé les mains coupées © Maxppp – Pascale Auditeau
Châlette-sur-Loing, FranceQui a tué une infirmière libérale et son patient, un retraité, lundi 21 octobre ? Le ou les auteurs de ces deux meurtres sont toujours en fuite. Et il s’agit bien d’une seule et même affaire, a indiqué mardi soir, le procureur d’Orléans.

Karine Foucher découverte avec des plaies mortelles en bord de route

C’est d’abord le corps de Karine Foucher, 42 ans, infirmière libérale à Chalette-sur-Loing, qui est retrouvé au bord de la route à Pannes. Ce lundi, elle quitte son domicile pour aller chez Jacques Samson, 84 ans, l’un de ses patients. Peu de temps après, des automobilistes la découvrent dans un champ bordant une départementale. Elle a plusieurs plaies à l’arme blanche au thorax, au visage et au niveau du cou. Ses mains sont attachées par des câbles téléphoniques. Cette mère de deux enfants est encore vivante à l’arrivée des secours, mais les pompiers n’arrivent pas à la sauver.

Son patient de 84 ans retrouvé les mains coupées

La voiture de Karine Foucher a disparu, les gendarmes de la section de recherche d’Orléans sont chargés de l’enquête. Lundi après-midi, les enquêteurs se rendent au domicile de Jacques Samson, un patient de l’infirmière. C’est notamment sa sœur et son aide ménagère qui signalent sa disparition, inquiètes de ne pas avoir de nouvelles de l’octogénaire à la santé fragile. Arrivés chez lui  à Châlette-sur-Loing, les gendarmes le retrouvent mort, au pied de son lit, caché par des couvertures. C’est à environ 2km de l’endroit où le corps de son infirmière a été retrouvé.

Le retraité a été battu à mort

D’après les résultats de l’autopsie, le retraité de 84 ans a subi un certain nombre de coups de poings, avec des hématomes au niveau du visage et du cou. Plus glaçant encore, il a eu les mains coupées au niveau des poignets sans doute post-mortem. Elles n’ont pas encore été retrouvées. Chez lui, les gendarmes retrouvent un chouchou et une broche à cheveux cassée appartenant à Karine Foucher. Le lien est fait avec la mort de son infirmière.  

Toutes les hypothèses ouvertes

S’agit-il d’un cambriolage qui a mal tourné ? “Aucun vol n’a été commis, mais toutes les hypothèses sont ouvertes”, a déclaré le procureur d’Orléans. Selon le scénario reconstitué par les enquêteurs orléanais, l’infirmière n’a pas été tuée au domicile de son patient. Son ou ses agresseurs auraient quitté la maison de Jacques Samson à bord de sa voiture, l’emmenant avec eux. Son 4×4 a été retrouvé à Pannes lundi après-midi. À l’intérieur, des taches de sang ont été découvertes. À quel endroit les coups lui ont été portés ? La question reste à l’heure actuelle sans réponses.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.