Limoges: un gendarme se suicide avec son arme

deuil-gendarmerie

Un gendarme s’est suicidé hier avec son arme de service dans son logement de fonction d’une caserne de Limoges, a-t-on appris aujourd’hui auprès du service de communication de la région de gendarmerie du Limousin. Deux collègues gendarmes qui devaient partir en mission avec le gendarme de 34 ans ont découvert son corps sans vie.

Il n’a pas été précisé si le gendarme, originaire de Brive et membre du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), avait laissé un message expliquant son geste. Le Parquet de Limoges a ordonné l’ouverture d’une enquête. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est dit hier déterminé à “améliorer les conditions de travail des policiers”, au lendemain du suicide avec son arme de service d’un policier en région parisienne, qui avait évoqué dans un message radio son “métier difficile”.

En 2014, 55 policiers se sont donné la mort, tandis que la Gendarmerie a enregistré plus de trente suicides dans ses rangs. La plupart de ces suicides sont commis avec des armes de service.

Source : Le Figaro

Informations complémentaires sur  MyTF1 News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *