L’heure est grave… tous aux abris!

Introduction.

Chers lecteurs, nous vivons une époque pleine de promesses, celle du dévoilement. En observant la confusion qui règne dans tous les domaines, nous constatons que « les masques tombent » et que la Vérité se fait jour. C’est une excellente nouvelle qui nous incite à prendre en main notre destin.

Je n’ai aucunement la prétention d’égaler le génie de Pierre DAC et de ses petites annonces, parues dans la revue « L’os à moelle » pendant la Seconde Guerre mondiale. Travaillant toujours aussi sérieusement, mais sans me prendre au sérieux, je vous propose d’aborder l’actualité économicopolitique et patrimoniale, de façon plus… légère.

La petite annonce du jour :

« Chef de service archives recherche disques durs de très grande capacité.

Faire offre au SGDSN. Discrétion assurée ».

Peut, être avez-vous oublié que « nous sommes en guerre ». Tout d’abord, contre le « Corona-fouteur de trouillus ». Puis plus récemment, contre la Fédération de Russie… !!! Non, pas contre elle ? Je vous dis que si ! Mais non, notre « Jupiter 1er » a déclaré devant l’assemblée générale de l’ONU, le 20 septembre dernier, qu’il œuvrait pour la paix : :

  • Ce à quoi nous assistons depuis le 24 février dernier est un retour à l’âge des impérialismes et des colonies. La France le refuse et recherchera obstinément la paix.
  • La recherche de la paix depuis le 24 février par le soutien humanitaire, économique et militaire que nous apportons au peuple ukrainien pour exercer son droit de légitime défense et préserver sa liberté.

Comment ? Il n’y avait pas grand monde dans la salle pour l’écouter ? C’est vrai, c’est même une première, mais que voulez-vous, la France ne dit plus grand-chose de pertinent, depuis quelque temps.

Vous persistez à dire que nous sommes en guerre, puisque « l’ami Manu » a déclaré que nous livrons des armes à l’Ukraine et allons continuer de le faire ? Vous précisez que son ministre de la défense le  confirme explicitement ? :

  • « entre octobre et début novembre, nous allons renforcer notre position défensive en Europe de l’Est en envoyant une brigade de véhicules blindés et de chars en Roumanie […] envoyer de nouveaux avions de chasse Rafale en Lituanie […] des troupes françaises devraient être déployées en Estonie».

Ne serait-ce pas là, des actes de guerre contre la Russie ? Ne serait-il pas judicieux d’anticiper « d’éventuelles représailles » de la part de « Vlad le terrrrible » et de s’en prémunir ?

Non, mais, que sont ces insinuations au relent complotiste ? Bien sûr que notre gouvernement a prévu cette possibilité. La preuve, lundi dernier, 17 octobre 2022, notre chère première ministre a signé le décret n° 2022-1327. Il est aussi court, qu’explicite.

  • « Vu la menace grave et actuelle contre la sécurité nationale, aux fins de la sauvegarde de la sécurité nationale, il est enjoint aux opérateurs de communications électroniques ainsi qu’aux personnes mentionnées aux 1 et 2 du I de l’article 6 de la loi du 21 juin 2004 susvisée de conserver, pour une durée d’un an, les données de trafic et de localisation respectivement énumérées au V de l’article R. 10-13 du code des postes et des communications électroniques et à l’article 6 du décret du 20 octobre 2021 susvisé».

Comment, vous ne comprenez pas? C’est pourtant simple !!! POUTINE va certainement chercher à perturber nos réseaux de télécommunications (téléphonie, Internet, messageries…).

En conséquence, à compter de vendredi dernier, 17 octobre de l’an de grâce 2022… « les opérateurs de communications électroniques » sont tenus : « de conserver, pour une durée d’un an, les données de trafic et de localisation ».

Le dispositif de surveillance de masse de la population s’amplifie, comme l’analyse fort justement Éric Verhaeghe. Fichés, vous-dis-je. Nous sommes de plus en plus « transparent » aux yeux du pouvoir en place.

« Quand un politicien se touche le visage, il dit la vérité, quand il se gratte l’oreille, il dit la vérité,

quand il lève le pouce, il dit la vérité. C’est quand il remue les lèvres qu’il ment »

(Batiste Foisy)

Chers lecteurs, discrets ou pas, dans vos communications, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.