Lettre aux citoyens de confession musulmane : attention vax obligatoires en vue

Lettre aux citoyens, aux anciens collègues et amis de confession musulmane : attention aux vax obligatoires que nous promet Macron.

Rapportons tout d’abord les réflexions de Youssef Hindi d’après premier tour et l’éclairage qu’il donne au vote Mélenchon dont  7/10 citoyens de confession musulmane auraient voté pour lui.

ETAIENT-ILS BIEN INFORMES ?  Savent-ils que J.L.MELENCHON DEFEND LES LGBT LE WOKISME ETC ;

Youssef Hindi  explique que les citoyens musulmans qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon, ne sont probablement pas réellement informés[1] : celui-ci défend les LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) et l’enseignement de la théorie du genre à l’école tout à fait répréhensible du point de vue islamique (et autres …).

En ce qui concerne MLP, il estime qu’elle a des positions de gauchiste et non d’extrême droite et se bat pour la laïcité, il ne pense pas que le vote pour Emmanuel Macron soit meilleur du point de vue de leur foi.

Il compare ce qu’ont fait Darmanin et Macron qui ont poursuivi dans le « blasphème » (il cite la visite d’EM au Liban).  La  3 ième république s’est attaquée violemment au catholicisme, mais ne s’est pas mêlée du culte catholique. En revanche, E. M voudrait s’en mêler pour l’islam…

Pour Youssef Hindi, Emmanuel Macron est plus radical, il est une synthèse du wokisme, des LGBT. D’un point de vue islamique le vote pour JLM  et pour E.M  sont  plus condamnables que celui pour  MLP.

« Voter contre Emmanuel Macron, c’est réduire sa légitimité. Il faut lui faire barrage pour l’affaiblir.

Ce qui vous attend, c’est la vax obligatoire, c’est l’appauvrissement. »(..)

LES RISQUES DE LA PSEUDO-VACCINATION

Mon combat pendant ces deux ans a été d’informer au maximum les citoyens contre les mensonges de la coronafolie, en particulier contre les pseudo vax expérimentaux. L’ étude des effets cachés des injections expérimentales est tragique, tant les situations terribles s’amoncèlent.  Et comme pédiatre et cancérologue, je tente d’avertir les gens afin qu’ils fassent échapper au moins leurs enfants à ces injections mortifères. [2] [3]

Dans ce contexte, j’ai été émue par le texte envoyé par une militante des libertés, enseignante de français en collège, relatant sa tentative d’information (imposée) dans ses classes, en l’occurrence des 5 ième. J’ai découvert à cette occasion un aspect qui m’avait jusque-là échappé et que je souhaite partager avec vous tous.[4]

Au sein de cette belle tribune, on peut lire :

« (…)  Un autre document évoquait la dangerosité de l’injection sur les femmes enceintes et les problèmes de stérilité.

Une main s’est levée, en jetant des coups d’œil nerveux à d’autres camarades sans arrêt. La voix était faible et gênée. Il est vrai qu’on était au début de l’année scolaire et qu’il peut être très intimidant de s’exprimer à cet âge au milieu de 29 autres congénères.

Mais ici, il semblait qu’il y ait un secret qui allait être dévoilé dans la peur et l’incertitude de l’assentiment, même des amies les plus proches, un secret qui ne demandait pourtant qu’à s’ouvrir, une gesticulation insoutenable le trahissant.

« C’est vrai ! », a-t-elle presque hurlé l’œil hirsute, « c’est vrai ! », « je connais des jeunes filles qui n’ont plus leurs règles depuis qu’elles se sont fait vacciner ». Puis, les autres, celles touchées en plein cœur par les œillades fébriles ont fini par ouvrir la bouche, au milieu des « n’importe quoi, ça se saurait si c’était vrai ». Cette vigueur à réfuter était la preuve manifeste d’un rejet de type déni comme l’on a pu en observer tant dans notre société adulte et cette scène n’échappait pas à la règle. Ses « sœurs » ont confirmé pourtant : il y avait bien un problème de menstruations dans bon nombre de cas, au moins temporaire, et de l’ordre de 1 à 3 mois en post-injection, voire de 6 mois au fil des injections. Puis, la cloche a sonné et vous savez comme c’est à cet âge ! Tous les sacs se sont refermés à la vitesse des fermetures éclair et de l’Enfer d’être là sans savoir vraiment pourquoi. Le pourquoi ? Un problème récurrent chez ces enfants qui ont besoin de sens là où on ne leur en donne pas. »

« J’ai cru aller boire mon café à la suite de l’incident, mais la jeune fille, la première, vous savez, celle qui s’étrangle de ce qu’elle voit et se jette au front, pas par courage, mais par incapacité à faire autrement face à l’inacceptable, elle attendait derrière moi comme une ombre. Elle était mince et s’était faufilée pour devenir ce mur et que les autres sortent en l’oubliant. Elle a fait signe à ses sœurs d’aller en récré sans elle puis, après s’être assuré que nulle autre que moi ne pouvait l’entendre, elle m’a raconté comment elle avait cherché des preuves pour argumenter en défaveur de la vaccination et n’en avait trouvé aucune et comment il n’y en avait pas plus en faveur sur les sites gouverne-menteurs. Elle souhaitait que je lui donne mes sources pour en lire plus.

Peut-être avait-elle trouvé pour la première fois sur le sujet, dans ce froid établissement, une porte ouverte et libre qui ne risquait pas de se refermer en couperet. Je lui demandais alors si c’était elle la jeune fille : elle m’a parlé de sa sœur biologique et de ses autres sœurs, de ses cousines, de toutes ces jeunes filles vaccinées qui n’avaient plus leurs règles. Il faut préciser que dans notre culture, je parle de l’une de mes cultures d’origine, la culture orientale, les femmes parlent entre elles, peu importe qu’il y ait un hammam ou pas.

Dans ces familles marocaines comme dans les familles algériennes ou tunisiennes, les femmes échangent sur l’intimité et se confient. Là, la confidence était rude, glaçante : les jeunes femmes vaccinées voyaient leur vie changer, car elles se faisaient répudier par leurs maris, faute de pouvoir enfanter et d’avoir leurs règles, mauvais signe pour la fertilité.

La jeune fille vivait dans la peur et l’incompréhension, l’impuissance de pouvoir aider ses grandes sœurs, le sentiment d’appartenir à un monde qui n’était pas le même que ses camarades : liée à celles qui partageaient ce quotidien, ses amies, sœurs et cousines dans un communautarisme créé par ceux qui les y avaient enfermées et les regardaient de l’extérieur. »

Alors devant la volonté claire et affirmée du candidat Macron de faire vacciner toute la population via l’obligation vaccinale préconisée par l’UE et en particulier de nos petits, il me semble indispensable de vous informer directement avant que trop de jeunes votants naïfs se fassent berner par JL Mélenchon qui aurait des liens rapprochés avec  le président en poste et qui leur demande de ne surtout pas voter MLP.

« Macron et Mélenchon ont échangé des SMS, dimanche soir. Le message du leader insoumis est ainsi résumé : « J’ai clairement pris position contre Le Pen. À vous, maintenant, de donner des signes clairs à nos électeurs pour leur permettre de bouger »  Le Canard enchaîné – 13/04/2022

Toute la population,  quelle que soit ses croyances doit savoir que l’obligation vaccinale nous menace en cas d’élection de Emmanuel Macron.

Ils doivent connaitre tous les dangers en tous genres de ces injections morbides, y compris les aspects particuliers en fonction des pratiques et religions.

Et le seul moyen d’y échapper est d’évacuer l’alliance morbide Macron Mélenchon qui pointe son nez [5]

EN RESUME TOUT SAUF MACRON

EVITEZ L’ABSTENTION QUI FAVORISE LE SORTANT

CONTRE LA VACCINATION OBLIGATOIRE Y COMPRIS CHEZ LES ENFANTS

Protégez vos femmes, vos sœurs, vos enfants ; combien de fausses-couches chez les femmes enceintes vax

 POUR LA REINTEGRATION DES SOIGNANTS AVEC REMBOURSEMENT DE LEURS REMUNERATIONS VOLEES QUE MLP A PROMIS[6]

POUR LA SUPPRESSION TOTALE DU PASS Y COMPRIS A L’HOPITAL  les malades sont encore interdits de visites de proches non vaccinés  actuellement !

POUR LA RECONSTRUCTION DU SYSTEME DE SANTE EN EVACUANT LE POIDS DE LA BUREAUCRATIE

Dr Nicole Delépine

[1] Telegram: Contact @YoussefHindi

[2] Effets toxiques des vax anticovid sur le cycle menstruel et la fonction érectile – Docteur Nicole Delépine (nicoledelepine.fr)

[3][3] Les enfants sacrifiés du covid  G et N Delépine éditions fauves janvier 2022

[4] Réflexions d’un professeur de lettres soumise à un devoir d’information de ses élèves sur le vax covid, entre mythe et réalité – Nouveau Monde (nouveau-monde.ca)

[5] Vers une cohabitation Macron-Mélenchon? – Riposte Laique

[6] Au cours de son meeting à Avignon, dans le Vaucluse, ce jeudi 14 avril,  Marine Le Pen a dévoilé plusieurs mesures concernant les conséquences de la crise sanitaire. L’une des plus emblématiques repose sur la volonté de la candidate qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle de réintégrer les personnes non vaccinées travaillant dans des établissements de santé. « Je réintégrerai les 15 000 soignants expulsés (par l’obligation de la vaccination et du pass sanitaire NDLR) comme des malpropres » « Et je leur verserai les salaires dont ils ont été injustement privés », a-t-elle annoncé. Présidentielle 2022 : Marine Le Pen veut réintégrer les soignants non vaccinés – Valeurs actuelles

Source : Riposte Laïque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.