L’escadron de gendarmerie de Pithiviers fête ses 50 ans

L’installation de l’Escadron est célébrée le 29 octobre 1964. Les gendarmes se rendent en centre-ville. - photo bernard valéry

L’installation de l’Escadron est célébrée le 29 octobre 1964. Les gendarmes se rendent en centre-ville. – photo bernard valéry

Le premier escadron de la 10 e légion bis de gendarmerie est officiellement né le 1 er août 1964. Retour sur sa riche histoire.

L’Escadron de gendarmerie mobile de Pithiviers fête cette année son cinquantième anniversaire. Cet événement sera célébré demain, à la caserne Amiral-De-La-Haye, qui ouvrira ses portes au public de 14 heures à 18 heures. Les différents métiers de la gendarmerie seront expliqués. Des matériels et véhicules seront exposés, et des simulateurs de prévention routière installés.

La décision d’implanter un escadron de gendarmerie mobile à Pithiviers est prise en 1961, suite aux événements de la Guerre d’Algérie. Afin d’accueillir les familles, la construction de logements est rendue nécessaire. Ces travaux dureront de 1962 à 1964, comprenant quatre grands immeubles abritant 128 logements pour les sous-officiers et un petit immeuble de quatre logements pour les officiers. Ainsi, il n’y aura, jusqu’en 1964, qu’un seul peloton de gendarmes à Pithiviers.

Le premier escadron de la 10 e légion bis de gendarmerie naît officiellement le 1 er août 1964. Son installation est célébrée le 29 octobre 1964. Son premier commandant d’unité, le capitaine Magnin, reçoit le premier fanion – bleu et blanc – offert par la municipalité, représentée par le maire, Marcel Piquemal.

Escadron 44\3 depuis 2000 En cinq décennies, l’unité a changé plusieurs fois de nom. Depuis 2000, elle s’appelle Escadron de gendarmerie mobile (EGM) 44\3. L’EGM compte aujourd’hui un effectif de 115 gendarmes, contre une soixantaine en 1964. Au total, plus de 800 personnes ont servi ) Pithiviers. Lors de la prise d’armes, demain matin, ils seront nombreux à revenir dans le Nord-Loiret. Neuf de la première promotion – dont un adjudant-chef à la retraite habitant désormais à la Réunion – ont annoncé leur présence.

L’escadron, qui a eu la douleur de perdre de deux ses hommes en service durant ces cinquante ans, a servi aussi bien en métropole que les départements et territoires d’Outre-mer. Ces quinze dernières années, l’Escadron 44\3 s’est vu décerner 11 lettres de félicitations et un témoignage de satisfaction à titre collectif.

L’unité s’est déplacée le mois dernier à Mayotte à l’occasion de la visite du Président de la République. En octobre, il se rendra en Guyane pour plusieurs semaines.

Stéphane Boutet

Source : La Rep.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.