Les parents d’Arthur Noyer veulent “une vraie perpétuité” contre Nordahl Lelandais

638e2729c33e6438d60f8279c605Cécile et Didier Noyer lors des funérailles de leur fils. – GUILLAUME SOUVANT / AFP

Les parents du caporal Arthur Noyer, dont Nordahl Lelandais a avoué le meurtre mais tout en parlant d’un accident, prennent. Dans une interview dimanche soir au Parisien, ils disent leur détermination et font part de leur colère.

Leur fils, Arthur, a été enterré à Bourges au début du mois de septembre. La semaine dernière, Nordahl Lelandais, qui a avoué l’avoir tué mais parle d’un accident, participait à une reconstitution pour en savoir davantage sur le meurtre d’une autre victime présumée, Maëlys. Dimanche soir, Cécile et Didier Noyer, les parents du caporal de 24 ans, ont livré leur témoignage sur le site du Parisien. Cécile Noyer a expliqué qu’elle souhaitait que Nordahl Lelandais ne sorte jamais de prison: “Je suis contre la peine de mort. Mais je pense qu’il est important qu’il y ait une vraie perpétuité. Car dans 20 ans, cela me ferait suer de le recroiser dans la rue.”

Confiant son “total mépris” du suspect, qu’elle évite de nommer, elle a également lancé: “De toute façon, il ne parlera pas. Il n’est pas dans le repentir. J’ai de la haine envers lui. Mais je ne veux pas me laisser envahir par cette haine, car c’est destructeur, et je ne veux pas me laisser détruire.” “On ne veut pas qu’il ait une autre victoire sur nous. Et il ne l’aura pas”, a ajouté son époux.

“En mode guerrier”

Didier Noyer a évoqué leur ferme résolution devant la procédure judiciaire en cours: “Nous sommes déterminés face à ce que l’on peut appeler ‘un prédateur social’. Il a attiré Maëlys avec ses chiens, Arthur, en lui disant peut-être qu’il était un ancien militaire.” Cécile Noyer a quant à elle déclaré: “On est passé en mode guerrier. Une expression qu’Arthur employait lui-même. On va se battre pour qu’il y ait justice et vérité. Cela prendra le temps que cela prendra. Mais on y arrivera.”

Cette dernière a aussi abordé les funérailles de son fils en la cathédrale Saint-Etienne de Bourges au début du mois de septembre: “Ce fut une belle cérémonie, avec beaucoup de monde, ce qui nous a touchés. On s’est dit que jusqu’au bout, Arthur a eu la capacité de rassembler les gens. On était en communion pour lui dire au revoir. Et on est ressortis de la cathédrale apaisés.”

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *