Les milliardaires mondialistes ultra-élites d’extrême gauche Bill Gates et George Soros ont uni leurs forces pour dominer l’industrie du Covid-19 et en tirer profit.

Le lancement discret d’une nouvelle entreprise combinant un groupe de George Soros et la Fondation Bill et Melinda Gates devrait faire froid dans le dos à tous ceux qui savent à quel point ces deux hommes sont mauvais.

Selon le communiqué publié sur le site de Open Societies :

NEW YORK/LONDRES – Un groupe de fonds et d’investisseurs philanthropiques dirigé par le Soros Economic Development Fund (SEDF), avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates, annonce aujourd’hui le lancement de Global Access Health (GAH), une entreprise sociale qui cherchera à étendre l’accès à une technologie médicale de pointe abordable par le biais de la recherche, du développement et de la fabrication décentralisés dans et pour le Sud.

Le groupe a financé l’acquisition de Mologic Ltd, un innovateur de premier plan dans le développement de technologies de diagnostic rapide et à flux latéral, y compris des tests qui peuvent aider à combattre les maladies tropicales telles que la dengue, la bilharziose et la cécité des rivières, ainsi que pour le COVID-19.

Les membres de GAH investiront au moins 41 millions de dollars (30 millions de livres sterling) dans cette opération.

La transaction est importante car elle transforme une société à but lucratif de classe mondiale en une entreprise sociale et lui permet de réinvestir entièrement ses bénéfices dans la poursuite de ces objectifs. Cette transformation lui donnera la capacité de combler les lacunes dans la fourniture de diagnostics mondiaux dans les communautés et les régions à faible revenu, lacunes que les entreprises à but lucratif n’ont pas réussi à combler.

Le SEDF est le bras d’investissement d’impact de l’Open Society Foundations. Sean Hinton, directeur général de la SEDF, a déclaré :

« La pandémie de COVID-19 a douloureusement démontré les inégalités fondamentales en matière de santé publique mondiale, et en particulier l’importance cruciale de l’accès, dans les pays à revenu faible et intermédiaire, à des outils de diagnostic de haute qualité et à bas prix. Dans cette transaction unique, des fonds et des investisseurs philanthropiques collaborent avec une équipe de gestion compétente et visionnaire d’une manière vraiment innovante pour remédier à au moins une partie de cet échec en permettant à une entreprise commerciale de pointe de concentrer toutes ses ressources sur la résolution de l’un des problèmes de santé publique les plus urgents au monde. »

Mologic a été fondée en 2003 par Mark Davis et son père, le professeur Paul Davis, l’un des créateurs de ClearBlue, le premier test de grossesse à domicile au monde. La technologie de Mologic a une large application sur les marchés et les maladies pour lesquels des tests rapides et précis peuvent faire une différence significative dans les soins et les résultats pour les patients. Son travail considérable dans le développement de tests abordables pour les maladies tropicales négligées a été soutenu par des subventions provenant d’une série de donateurs, et plus particulièrement par la Fondation Bill et Melinda Gates.

Mark Davis, président-directeur général de Mologic, s’est félicité de la conclusion de l’opération : « La transformation de Mologic en entreprise sociale est une étape délibérée, logique et naturelle pour une société dont l’objectif est de fournir des diagnostics et des biotechnologies abordables à des endroits laissés pour compte par la poursuite incessante du profit. Avec le soutien de nos actionnaires, de nos donateurs et de nos partenaires, nous avons parcouru un long chemin. Nous pensons que nous disposons des personnes et des compétences nécessaires pour relever les défis et saisir les opportunités à venir. Et nous espérons que cette transaction unique sera un exemple à suivre pour les autres. »

« Les tests, ou diagnostics, sont essentiels pour les besoins quotidiens de la santé publique, afin de permettre aux médecins et aux professionnels de la santé de fournir aux patients un traitement approprié le plus tôt possible », a déclaré Roxana Bonnell, experte en santé publique à l’Open Society Foundations. « Comme nous l’avons vu lors de la pandémie de COVID-19, l’accès aux tests est absolument essentiel lorsqu’il s’agit de contenir la propagation de maladies contagieuses – une question qui, en fin de compte, nous concerne tous. »

Dans le cadre de la transaction, GAH intégrera à la fois Mologic et une entité sœur à but non lucratif, Global Access Diagnostics (GAD), qui a été créée par les fondateurs de Mologic avec le soutien du SEDF, du ministère du Développement international du Royaume-Uni et d’autres organismes en avril 2020. GAD se concentre sur la fabrication à faible coût de tests de diagnostic et octroie des licences pour la technologie de Mologic en Afrique et en Asie du Sud. Mark Davis continuera à occuper le poste de directeur général de Mologic, et Paul Davis celui de directeur scientifique. Le GAD restera une entité distincte à but non lucratif, sous la direction de Mark Radford. Les deux entités seront détenues à 100 % et gérées par GAH. Un certain nombre d’autres fonds philanthropiques et d’investisseurs sont actuellement engagés dans la finalisation de leur participation à GAH afin de renforcer la portée et l’ambition de l’organisation.

La transaction implique l’acquisition par le consortium d’investisseurs de toutes les actions existantes de Mologic, y compris celles détenues par deux gestionnaires d’investissements privés, Foresight Group LLP et Calculus Capital.

Les investissements de la SEDF dans GAH et GAD font partie d’un portefeuille d’investissements récents réalisés au service de l’engagement de l’Open Society Foundations à étendre l’accès mondial à des produits et technologies de santé publique abordables et de qualité. Ces investissements s’appuient sur deux décennies de soutien de la fondation pour améliorer l’accès aux médicaments, le plaidoyer et l’élaboration des politiques au niveau mondial.

Tout semble rose. En apparence, ces choses le sont toujours. Mais il n’est pas nécessaire d’avoir l’esprit conspirateur pour se rendre compte de l’une des plus grandes motivations des mondialistes dans leur quête pour rendre les vaccins Covid-19 omniprésents dans le monde. Avec la réticence de Big Pharma à se concentrer sur les pays sous-développés du tiers-monde alors que la demande de tests et de vaccins est déjà si élevée dans les pays plus riches, cette décision accélère la poussée des mondialistes pour toucher le monde entier.

Plus de tests signifie plus de cas. Plus de cas signifie plus de peur. Plus de peur signifie plus de demande de vaccins. Ce « petit » investissement de 41 millions de dollars contribuera grandement à la réalisation de leurs objectifs.

On peut se demander pourquoi ils ont décidé de révéler tout cela au grand jour. Cela fait partie du narcissisme inhérent aux élites mondialistes. Elles veulent que l’on sache à l’avenir que ce sont elles qui ont été plus malignes que le monde entier. Ils veulent que tout soit documenté. Ils ont besoin que ce soit documenté.

Le duo dynamique mondialiste s’est enfin réuni. Mais ne jugez pas de la taille financière de ce mouvement. Considérez ce qui se passe dans les coulisses et préparez vos chapeaux en aluminium.

Source : Anguilles sous roche

Répondre à DD Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.