« Les gens ne s’imaginent pas dans quelle société autoritaire et discriminatoire on va aller »

7689921_6737304a-4bca-11e8-afc4-0651da0d11a3-1

« Les gens ne s’imaginent pas dans quelle société autoritaire et discriminatoire on va aller » Michèle Rivasi interviewée par le magazine Nexus.

Un an déjà et nos craintes d’une dérive totalitaire formulées depuis longtemps, se concrétisent chaque jour plus précisément. Préparons-nous à éviter le pire : la mise en place d’un « Pass Sanitaire ».

J’ai soudain la vision du Titanic en train de sombrer, heurté cette fois par un iceberg microscopique amplifié médiatiquement et artificiellement, qui fondra et disparaitra dans l’océan une fois l’œuvre destructrice achevée.

Non ce n’est pas le choc avec l’iceberg qui est responsable du naufrage, c’est le sabordage organisé par un équipage soumis à une bande de professeurs Shadoko  fidèles à leurs philosophie pompeuse et en opposition au devin plombier et dont le langage se limite inexorablement à 4 syllabes GA BU ZO MEU que l’on peut traduire par CO VID DIX NEUF.

En attendant, ils pompent, ils pompent… car :

 

« Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir…. »

En d’autres termes… Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche

 

Côté pile, nous avons l’insistance des restaurateurs et des gens du spectacle qui voient en la vaccination universelle et indifférenciée, justifiée par un passeport vert ou autre dénomination tout aussi trompeuse, la réponse unique à la menace de mort économique dont ils font l’objet par cette gestion politique catastrophique et côté face, les premiers témoignages des victimes de ce plan de vaccination machiavélique.

Annette R. 76 ans

Après d’intenses pressions de mon fils J’ai eu ma première injection le 26 janvier à Lille. Une trentaine de minutes plus tard, j’ai éprouvé une douleur très vive au niveau du cœur, comme une piqûre violente qui a persisté pendant plusieurs minutes. J’ai attendu et voyant cette douleur persister, j’ai appelé le docteur présent dans la salle. Ma tension est montée brutalement (18/9). Au bout d’un  moment elle a baissé un peu mais quand j’ai quitté les lieux elle était encore à 15/8.

Cette douleur vive a disparu mais il me reste à présent de temps à autre comme un point au niveau du cœur si je marche longtemps par exemple.

Je ne sais que penser de cette douleur que je n’avais pas auparavant. Va-t-elle disparaître avec le temps ou bien dois-je prendre des précautions? Les examens classiques n’ont pas révélé grand-chose, le holter a donné une tension normale, en revanche pour l’épreuve d’effort il a fallu tout interrompre au bout de 3 minutes tellement j’étais essoufflée.  J’aurais aimé voir le cardio mais celui-ci a tellement de patients qu’il me propose un rdv en décembre….

Je précise que j’ai fait un signalement de mon problème au CRPV de Lille le 7 février et je n’ai eu aucun retour.

Y a-t-il d’autres personnes qui ont eu la même expérience?

Je précise que j’ai renoncé à la seconde injection, j’ai eu trop peur de retrouver les mêmes douleurs peut-être un peu plus intenses encore.

On me dit que dans ce cas je ne pourrai avoir de passeport vaccinal, j’assume la situation, tant pis mais encore une fois, il y a sans doute des personnes qui, comme moi, renonceront à cette vaccination un peu particulière, une thérapie génique en réalité. 

Je dois faire ces jours ci un scanner des poumons car j’ai été contaminée à l’université dans les locaux où il y avait de l’amiante et il m’arrive souvent de tousser. 

Je reste à votre disposition si nécessaire. Vous pouvez diffuser mon témoignage si cela peut éviter d’autres mésaventures du même genre. 

Témoignage de Marine :

Bonjour,
Malheureusement mes parents ont refusé d’écouter mes arguments antivaccin et mon père qui a 70 ans a reçu sa deuxième dose hier. 


Ce matin il a fait un ictus amnésique et il est actuellement aux urgences. Il ne sait pas en quelle année nous sommes ni ce qu’il a fait ce matin ou ces derniers jours..  

Avez-vous des infos sur des cas similaires ? Je n’ai rien vu en mainstream mais je me suis dit que vous auriez peut être des infos ?

Merci beaucoup pour votre aide, bonne journée.

Témoignage de Christian O.

Bonjour,

Mon épouse qui travaille en tant qu’agent hospitalier à l’hôpital Esquirol de Saint-Maurice dans le Val de Marne, à pour obligation de se faire vacciner sous peine de ne pas pouvoir exercer sa fonction (elle est en CDD depuis quatre ans donc licenciable facilement) ?

Peut-elle refuser ce vaccin car il s’agirait vraisemblablement du vaccin Astrazeneca qui fait polémique en ce moment.

Pouvez-vous me conseiller sur ce vaccin ainsi que PFIZER et autres

Merci d’ avance.

Bien cordialement,

Qu’à cela ne tienne, le plan doit se dérouler quoi qu’il en coûte. Cette catharsis est clairement annoncée dans le livre ” Le Grand Reset “ qui annonce, en page 126/127 du livre numérique, la purge à venir,

Notre crainte persistante et peut-être durable d’être infecté par un virus (celui de la COVID-19 ou autre) va donc accélérer la marche implacable de l’automatisation, en particulier dans les domaines les plus sensibles à celle-ci. En 2016, deux universitaires de l’université d’Oxford sont arrivés à la conclusion que jusqu’à 86 % des emplois dans les restaurants, 75 % des emplois dans le commerce de détail et 59 % des emplois dans le secteur du divertissement pourraient être automatisés d’ici 2035.

Dans le contexte actuel, nous poursuivons notre mission d’information et rappelons les paroles de Bertolt Brecht :

« Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu »

Quitte à ce que les vaccino-responsables que nous représentons soient  immolés en expiation des fautes d’une clique de prédateurs mondialistes qui se régalent de nous voir sacrifiés dans un rite de purification largement utilisé dans les sociétés primitives.

Capture d’écran 2021-03-05 à 22.31.24

————————

L’urgence du moment est de rassembler nos forces vers un objectif commun, sauver l’État de Droit et les valeurs démocratiques associées pour faire barrage à l’avènement d’un monde désocialisé, déshumanisé, vacciné, numérisé. L’enchainement des scandales sanitaires mis en évidence pendant cette crise nous oblige à redoubler de vigilance et à continuer notre combat pour la liberté de choisir.”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *