Les gendarmes chouchous des Français, la cote des policiers en baisse

Selon un sondage Ifop, les Français préfèrent les gendarmes aux policiers, et de loin. Malgré la mort de Rémi Fraisse à Sivens, les militaires ont 81 % de bonnes opinions, contre seulement 65 % pour les policiers dont le score est en baisse de six points par rapport à 2013

ILLUSTRATION. Selon un sondage Ifop pour la revue l'«Essor de la gendarmerie», les gendarmes bénéficient d'une belle côte de popularité chez les Français avec 81 % de bonnes opinions contre 65 % pour les policiers. 

ILLUSTRATION. Selon un sondage Ifop pour la revue l’«Essor de la gendarmerie», les gendarmes bénéficient d’une belle côte de popularité chez les Français avec 81 % de bonnes opinions contre 65 % pour les policiers.  DR/Gendarmerie Nationale

Les Français préfèrent les gendarmes aux policiers. Avec 81 % de bonnes opinions, les militaires devancent largement les policiers, qui bénéficient seulement de 65 % de bonnes opinions, selon un sondage* réalisé par l’Ifop pour la revue «Essor de la gendarmerie».

Le récent drame de Sivens (Tarn), où un jeune écologiste, Rémi Fraisse, a été tué dans l’explosion d’une grenade offensive tirée par un gendarme sur le site d’un barrage contesté, ne semble donc pas avoir entaché l’image de la gendarmerie auprès des Français.

Un peu plus de huit sur dix (81 %) déclarent avoir une bonne opinion des gendarmes, un score en baisse de 3 points par rapport à 2013, selon ce sondage réalisé dans les jours qui ont suivi la mort de l’étudiant. Les policiers recueillent de leur côté de bonnes opinions chez les deux tiers des Français (65 %), soit un score en baisse de 6 points par rapport à 2013 (71 %).

Ce sont chez les personnes les plus âgées que les membres des forces de l’ordre des deux institutions recueillent leurs meilleurs scores, toujours avec un avantage aux militaires (91 % de bonnes opinions des gendarmes et 75 % pour les policiers chez les 65 ans et plus). Enfin, 34% des sondés estiment que les gendarmes sont plus proches de la population contre 12% pour les policiers.

Ce sondage a été réalisé du 28 au 30 octobre auprès d’un échantillon de 1 502 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.