Les gendarmes ajoutent une “arme” pour lutter contre la délinquance

CHATEAU-THIERRY (02). La CCI de l’Aisne a mis en place, conjointement avec les forces de l’ordre, un dispositif d’alerte SMS. Il permet d’avertir les commerçants lorsque des fraudeurs sévissent dans le secteur.

En cas de délit, les forces de l'ordre rédigent une alerte sms pour avertir les commerçants

En cas de délit, les forces de l’ordre rédigent une alerte sms pour avertir les commerçants

«AVANT, on se prévenait entre commerçants quand des individus louches rodaient dans le secteur. Maintenant, on appelle les gendarmes et tous les commerces sont avertis. » En quelques mots, Yann Tatri, gérant du magasin d’électroménager du même nom à Château-Thierry, résume le principe de ce nouveau service. Mis en place par la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de l’Aisne, en juin dernier, le dispositif compte déjà plus de 1 000 adhérents dans l’ensemble du département. Si les grosses villes de l’Aisne caracolent en tête, les commerçants Castels sont dans le quinté de tête. 23 % d’entre eux ont souscrit au service, soit 54 enseignes. « Le fonctionnement est très simple », détaille Christophe Haelterman, directeur du service commerce de la CCI. « Dès qu’un délit est commis, la victime compose le 17. Les forces de l’ordre, que ce soit la police ou la gendarmerie, se saisissent du signalement. Ils répercutent ensuite, par le biais d’un texto, les informations à toutes les enseignes partenaires. » Le système est modulable à loisir. Le CORG (centre d’opération et de renseignement de la gendarmerie) peut restreindre l’envoi à un secteur défini et même choisir le domaine d’activité, ciblé par les malfaiteurs. « Vols, faux billets, escroquerie, braquage… Tous les types de méfaits peuvent rentrer dans le cadre de ce dispositif », énumère Christophe Haelterman. Pour Yann Tatri, souscrire au dispositif ne lui a pas coûté un seul centime. Et pour cause, c’est la CCI qui prend en charge l’intégralité des coûts liée à ce service. « C’est une démarche de service public », assure-t-on.

Un dispositif méconnu

Du côté de la gendarmerie, ce dispositif est un nouvel outil pour lutter contre la fraude. Pour le capitaine Ventribout, de la brigade de recherche de Château-Thierry, ce système pourra permettre d’éviter la récidive. Et devenir à terme, un outil de dissuasion. « Chaque commerçant appose un macaron sur sa vitrine ou sur sa caisse », explique Yann Tatri. On peut donc supposer que les voleurs avisés sauront repérer les commerçants prudents. Si l’alerte sms reste un concept récent, la grande majorité des commerçants Castels ignorent tout bonnement son existence. La semaine de la sécurité (lire ci-dessous) sera l’occasion pour les forces de l’ordre de communiquer sur cet outil, qui pourra éviter bien des déboires aux artisans.

Pour souscrire au service : www.http://www.alerte-commerces-aisne.com ou par téléphone 03.23.06.01.95

Source : L’Union Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *