Les gendarmes aident les motards à rouler plus sûr

Quelques-uns des participants à la journée pédagogique, dont les militaires de l'EDSR. Au-delà la maniabilité et de la dextérité, les stagiaires à moto ont perfectionné la direction du regard tout comme le dosage de l'accélération. Ils ont aussi découvert un milieu : celui des militaires. - Quelques-uns des participants à la journée pédagogique, dont les militaires de l'EDSR. Au-delà la maniabilité et de la dextérité, les stagiaires à moto ont perfectionné la direction du regard tout comme le dosage de l'accélération. Ils ont aussi découvert un milieu : celui des militaires.

Quelques-uns des participants à la journée pédagogique, dont les militaires de l’EDSR. Au-delà la maniabilité et de la dextérité, les stagiaires à moto ont perfectionné la direction du regard tout comme le dosage de l’accélération. Ils ont aussi découvert un milieu : celui des militaires.

Les conséquences corporelles dans un accident à moto sont souvent graves. L’escadron de sécurité routière organisait récemment un stage.

L’escadron départemental de sécurité routière (EDSR 79) et son commandant, le capitaine Francis Kapala, ont organisé récemment une journée pédagogique et technique intitulée « Journée de la moto et de la sécurité ». C’est à l’espace Tartalin, à Aiffres, que 21 gendarmes de l’EDSR 79, des membres de la mission sécurité routière de la préfecture et de l’association Handi-side d’Usseau-79 ont mis leurs compétences de motocyclistes et de professionnels de la sécurité routière au profit de 47 motards engagés pour cette journée de perfectionnement au bon pilotage.

«  Encore plus important à l’approche des beaux jours  »

Après un accueil en présence du colonel Olivier Barth, commandant le groupement de gendarmerie des Deux-Sèvres, une présentation vidéo de la trajectoire de sécurité enseignée aux motocyclistes de la gendarmerie nationale a été projetée et commentée par les militaires. Sous le contrôle et avec l’aide des motocyclistes de l’EDSR 79, devenus instructeurs pour la journée, la mise en pratique a débuté.
Au programme, quatre ateliers maniabilité pour la matinée : notamment pour perfectionner le demi-tour, l’évitement d’un obstacle et le freinage. Le tout pour leur permettre de tester et d’améliorer la dextérité de chacun sur sa machine : freinage, équilibre, direction du regard et dosage de l’accélération.
A l’issue du déjeuner, les participants sont partis sur les différents parcours routiers du département pour mettre en application les révisions du matin. Une nouvelle édition est d’ores et déjà imaginée par les militaires. « Cette action de prévention envers les motards revêt un caractère des plus importants à l’approche des beaux jours, estiment-ils. Même si les deux-roues motorisés ne sont pas systématiquement responsables dans les accidents, il n’en demeure pas moins que les conséquences corporelles sont souvent graves. »

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.