Les États-Unis sont «aux commandes» de la guerre, selon un journaliste français de retour d’Ukraine

Un journaliste français, de retour d’Ukraine après s’y être rendu avec des combattants volontaires, a affirmé sur CNews que les États-Unis sont directement « aux commandes »/ de la guerre sur le terrain.

Il s’agit du grand reporter à l’international travaillant pour le Figaro, Georges Malbrunot.

Malbrunot affirme avoir accompagné des combattants volontaires français, dont deux avaient déjà combattu l’État islamique.

« J’ai eu la surprise, et eux également, de découvrir que pour rallier l’armée ukrainienne, eh bien, ce sont les Étasuniens qui sont aux commandes», affirme Malbrunot.

Grand reporter français de retour d’Ukraine « Les États-Unis sont directement aux commandes de la guerre sur le terrain   pic.twitter.com/m5yr7far6N


— no one (@antiwar_soldier) 11 avril 2022

En ajoutant que lui-même et les volontaires « avaient failli se faire arrêter » par les Étasuniens, qui ont affirmé être aux commandes, le journaliste a ensuite révélé qu’ils avaient été contraints de signer un contrat «jusqu’à la fin de la guerre».

« Et qui est aux commandes ? Ce sont les Étasuniens, je les ai vus de mes propres yeux », affirme Malbrunot ; et d’ajouter : «Je pensais être en compagnie des brigades internationales, et je me suis retrouvé face au Pentagone.»

Malbrunot fait également mention de la livraison par les États-Unis à l’Ukraine de drones suicides Switchblade, chose évoquée par Lloyd Austin, le secrétaire à la défense des États-Unis dans un tweet révélant que des soldats ukrainiens recevaient un entraînement pour utiliser ces drones à Biloxi, dans le Mississippi.

Lloyd Austin, secrétaire de la défense des États-Unis, parle à des soldats ukrainiens à l’entraînement sur des drones Switchblade à Biloxi, Mississippi avant qu’ils ne repartent aujourd’hui défendre leur pays pic.twitter.com/awUaoySgeH
— Lucas Tomlinson (@LucasFoxNews), 10 avril 2022

En citant une source en provenance des services de renseignement français, Malbrunot a également tweeté que des unités SAS britanniques «sont également présentes en Ukraine depuis le début de la guerre, tout comme des unités Deltas étasuniens.»

La Russie semble avoir parfaitement compris la «guerre secrète» lancée en Ukraine par des commandos étrangers en place dans la région depuis le mois de février.

Le Royaume-Uni comme les États-Unis ont affirmé publiquement que pas un seul soldat ne mettrait « pied sur le sol » ukrainien, mais apparemment, une présence militaire étatsunis-britannique est sur place depuis le début de la guerre.

« Les sondages réalisés durant la période préparatoire de la guerre ont montré que l’écrasante majorité des Étasuniens veulent que notre gouvernement reste à l’écart, mais nos dirigeants savent mieux faire que tout le monde, et sont plus qu’heureux de risquer une troisième guerre mondiale pour défendre le régime fantoche en place en Ukraine» écrit Chris Menahan

Note du Saker Francophone

Ce n’est pas le seul journaliste rentré d’Ukraine et rapportant des choses totalement différentes du discours dominant ambiant en France. Voir aussi le témoignage édifiant d’Anne-Laure Bonnel, qui en est à poursuivre Libération pour diffamation.

Traduit par José Martí pour le Saker Francophone

source : Les 7 du Quebec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.