Les bons chiffres 2015 de la brigade de gendarmerie de Mâcon

En 2015, les voyants sont repassés au vert au sein de la brigade territoriale autonome de Mâcon. Notamment les cambriolages en baisse de 29 %.

Les militaires de la Brigade territoriale autonome de Mâcon ont obtenu de bons résultats pour l’année 2015.  Photo Adrien WAGNON

Les militaires de la Brigade territoriale autonome de Mâcon ont obtenu de bons résultats pour l’année 2015. Photo Adrien WAGNON

Mardi matin, le lieutenant-colonel a réalisé la traditionnelle inspection de la brigade de Mâcon. L’occasion de communiquer les chiffres-clés de l’année 2015.

Lutte contre les cambriolages

Après quatre années de hausse significative du nombre de cambriolages dans la circonscription, les militaires sont parvenus à inverser la tendance en 2015. La baisse est nette : -29 %. Pour y parvenir, les gendarmes ont bénéficié « de renforts de réservistes et de gendarmes mobiles » et du dispositif de Participation citoyenne. Au total, neuf communes sur 22 ont déjà rejoint le réseau.

Lutte contre les stupéfiants

En 2015, le nombre d’infractions constatées à la législation sur les stupéfiants a progressé de 20, 83 %. Parmi les principales affaires, la découverte de 96 plants de cannabis et de 460 grammes d’herbe de cannabis à Pierreclos.

Violences intrafamiliales

Pas de chiffres précis, mais le « nombre de procédures est en baisse en 2015 », a commenté le major Papillaud.

Cybercriminalité

Les escroqueries ou abus de confiance sur le net ont bondi en 2015 de 58, 33 %. Pour répondre à cette nouvelle délinquance, trois militaires de la brigade ont été spécifiquement formés.

Sécurité routière

Malgré un contexte national difficile, les gendarmes mâconnais ont obtenu de bons résultats sur le front de la sécurité routière. Le nombre d’accidents de la circulation est resté stable (12) en 2015. Pour la seconde année consécutive, il n’y a eu aucun accident mortel sur la circonscription en 2015.

Adrien Wagnon

22Les gendarmes de la brigade de Mâcon couvrent 22 communes. Cette brigade regroupe 14 sous-officiers, dont un est détaché, et trois gendarmes adjoints volontaires.
Source : Le Progrès

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.