“LES APNM CENSURÉES” communiqué de l’Adefdromil-Gend

Logo APG miniatureNotre camarade, le lieutenant de gendarmerie Paul MORRA, président de l’Adefdromil-Gend (association amie) vient de publier un communiqué concernant le « dialogue social en gendarmerie » dans le quel il précise que les APNM sont tout simplement censurées.

Profession-Gendarme approuve la totalité des termes de ce communiqué. Nous ajoutons notre stupéfaction devant le comportement des autorités de tutelles et en particulier celui de Monsieur Cazeneuve, ministre de l’intérieur.

Logo-adefdromil-gend-finalise-300x300.JPG

 

DIALOGUE SOCIAL CONCERNANT  LES MILITAIRES LES APNM CENSURÉES

Face au malaise exprimé par les policiers confrontés à la montée de la violence dans notre pays, l’exécutif a reçu les syndicats de police et une délégation du Conseil de la Fonction Militaire Gendarmerie ( CFMG ) pour la gendarmerie nationale.

L’APNM ADEFDROMIL-GEND rappelle que la voix exprimée par cette instance représentative du personnel s’inscrit dans une action institutionnelle qui ne reflète qu’une partie de l’expression des militaires de la gendarmerie.

L’exclusion des débats des associations professionnelles nationales de militaires ( APNM )  issues de la loi du 28 juillet 2015 et reconnues par le Ministre de la Défense est fort regrettable.

Il en a été de même  en ce qui concerne l’élaboration du protocole  pour la valorisation des carrières, des compétences et des métiers dans la gendarmerie nationale signé le 11 avril 2016  par le Ministre de l’intérieur et le CFMG.

Même si l’APNM ADEFDROMIL-GEND approuve certaines de ces mesures, d’autres sujets méritaient d’être défendus ou de  faire l’objet d’un arbitrage.

Pour exemple, la valorisation de la qualification des techniciens en identification criminelle de la gendarmerie  particulièrement qualifiés et oubliés.

Indépendantes de la hiérarchie et de toutes obédiences politiques, syndicales ou confessionnelles, les APNM  sont à même de contribuer au dialogue social de manière constructive en portant à la connaissance des plus hautes autorités de l’État les difficultés rencontrées et les demandes formulées par les militaires en général et les gendarmes en particulier.

Les annonces faites par l’exécutif constituent certes…..

Lire la suite : Armée-Média

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *