Leff Armor Communauté. A qui de payer le terrain de la future gendarmerie ?

Leff Armor communauté est candidate pour accueillir une nouvelle brigade de gendarmerie. Un terrain a été trouvé sur la commune de Plélo. Qui doit le financer ?

Leff Armor communauté est candidate pour accueillir une nouvelle brigade de gendarmerie. Un terrain a été trouvé sur la commune de Plélo. Qui doit le financer ? | JEROME FOUQUET / Illustration Ouest-France

Leff Armor communauté est candidate pour accueillir une nouvelle brigade de gendarmerie. Un terrain a été trouvé sur la commune de Plélo. Qui doit le financer ? La question a été débattue en conseil hier soir.

« C’est encore un symbole du désengagement de l’État. Avec cette affaire, on va créer un précédent », souffle une élue, lors du conseil de Leff Armor communauté qui s’est déroulé hier soir. L’affaire ? Le déménagement de la brigade de gendarmerie de Châtelaudren à Plélo.

Leff communauté l’avait approuvé en juillet dernier. Mais sa fusion avec la communauté de Lanvollon-Plouha, effective depuis le 1er janvier, a entraîné un nouveau vote hier soir. Et un vrai débat.

Onze logements pour les gendarmes

Le projet consiste en l’acquisition par la nouvelle intercommunalité d’un terrain pour accueillir les locaux de la gendarmerie, ainsi que onze logements pour les militaires des brigades de Lanvollon et Châtelaudren. La maîtrise d’ouvrage du projet serait confiée à Côtes-d’Armor habitat. Et le terrain, dont le coût est estimé à 90 000 € pour l’intercommunalité, serait cédé à titre gracieux aux gendarmes.

Il a été trouvé : à mi-chemin entre Châtelaudren et Plélo, au niveau du lieu-dit la Grenouillère. « Les réseaux sont déjà existants avec la route départementale qui passe à côté. Il y aura juste les raccordements à faire », explique Patrick Lopin, le maire de Plélo.

Leff Armor communauté est candidate pour accueillir une nouvelle brigade de gendarmerie. Un terrain a été trouvé sur la commune de Plélo.
Leff Armor communauté est candidate pour accueillir une nouvelle brigade de gendarmerie. Un terrain a été trouvé sur la commune de Plélo. | OF

Et pour les autres brigades ?

Pourquoi est-ce à l’intercommunalité de payer cette somme pour la gendarmerie de Châtelaudren ? « À la gendarmerie de Plouha, on a 15 000 € de travaux à faire pour recevoir dignement les trois renforts d’été, explique Philippe Delsol. Avant de réclamer légitimement : « Est-ce que l’on pourrait avoir une contribution de l’intercommunalité ? »

Le maire de Châtelaudren, Jean-Paul Le Vaillant, intervient également dans le débat. « Les travaux dans notre gendarmerie actuelle sont entièrement supportés par la commune. Là, on nous propose 30 000 à 40 000 € de travaux pour refaire les clôtures. Si on met cela en rapport avec les loyers, le budget est déficitaire. »

L’Etat construit sur des terrains gratuits

« Pour Plélo, il s’agit juste d’une mise à disposition d’un terrain, répond le président, Philippe Le Goux. C’est un dispositif particulier. » Il permet au ministère de l’Intérieur de rénover ses équipements en ménageant les finances de l’État. Le maire de Plélo confirme : « Il y a 400 projets dans différentes collectivités partout en France. Les premiers déposés au ministère de l’Intérieur seront les premiers retenus… »

Le groupement de gendarmerie des Côtes-d’Armor s’était rapproché des collectivités en 2015, afin de répondre à ce dispositif (la mise à disposition de foncier gratuit), afin de rénover ses locaux. Quatre s’étaient montrées volontaires : Tréguier, Plancoët, Dinan et le Leff.

« Je ne suis pas contre ce principe, précise toutefois le maire de Plouha. Il faut être solidaires. Mais solidaires pour tout le monde et pour tous les services (pompiers, gendarmerie). » Sept élus de Leff Armor communauté se sont abstenus.

La question a été débattue au conseil de Leff Armor Communauté hier soir, à Lanvollon.

La question a été débattue au conseil de Leff Armor Communauté hier soir, à Lanvollon. | Thibaud Grasland

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.