Le vote des gendarmes le 24 avril

Comme annoncé par L’Essor et l’Ifop dès le 21 avril, les personnels de la Gendarmerie ont préféré la candidate Le Pen

Emmanuel Macron a été largement réélu hier avec 58,54 % des suffrages exprimés. Vive le président réélu ! Marine Le Pen, avec 13 297 760 voix, progresse en voix de 73 % par rapport à son score de 2017.

S’agissant du vote des gendarmes, l’étude réalisé par L’Essor avec l’Ifop, et publiée ici jeudi dernier, avait annoncé une tendance, confirmée hier soir : les gendarmes ont préféré la candidate arrivée en deuxième position.

La preuve est apportée par les résultats de deux bureaux de vote au second tour de l’élection présidentielle, dont de nombreux électeurs sont des gendarmes, ou leurs familles, avec d’autres militaires.

  • A Versailles, le bureau 10, situé à proximité immédiate du camp de Versailles-Satory, dont une forte proportion de gendarmes mobiles inscrits, Marine Le Pen a comptabilisé 65% des suffrages exprimés.
  • A Nanterre, bureau 14, l’ensemble des inscrits sont gardes républicains ou membres de familles de gardes républicains, toutes ces personnes étant logées au 80 rue Rouget-de-l’Isle. La candidate y a enregistré 57,14% des suffrages exprimés.

Notre étude – très controversée sur les réseaux sociaux – donnait, chez les gendarmes un score de 81%. La marge d’erreur signalée dans l’étude était donc insuffisante, même si le candidat Macron a progressé dans les toutes dernières heures de la campagne, selon tous les sondages publiés avant le 2ème tour. Malgré la petitesse de notre échantillon, due à la réticence de nos lecteurs à répondre à cette enquête, pourtant scrupuleusement anonyme, on peut dire que la prévision était globalement bonne. Vive l’Ifop !

Alain Dumait, directeur de L’Essor de la Gendarmerie

Source : L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.