Le variant Delta est sur le point de devenir résistant à tous les vaccins, avec une dangerosité accrue pour les vaccinés

Ce que Pfizer ne vous dit pas !

Une étude japonaise vient de démontrer que le variant Delta est sur le point de devenir résistant à tous les vaccins, mais pas à l’immunité naturelle, et surtout la dangerosité des injections répétées dû à l’accumulation des taux d’anticorps facilitants, qui aggravent la maladie (ADE) et qui ne baissent pas, contrairement à ceux dits neutralisants, censés protéger.

Dans leur étude, ils utilisent le vaccin Pfizer-BioNTech. 
Alors que les anticorps neutralisants perdent en efficacité face au Delta, il n’en est rien des anticorps facilitants, qui reconnaissent et se lient très facilement au Delta ! Ceci se traduit par une dangerosité accrue pour les vaccinés et un portage viral toujours plus fort.

L’effet facilitant (= augmentation de l’infectiosité du Delta) par les anticorps non neutralisants, est supérieur avec le Delta, comparé à la souche originale, ceci expliquerait l’aggravation de la situation en Israël, en Grande Bretagne et dans d’autres pays, depuis l’arrivée du variant Delta, sauf en France bien entendu, qui nous joue Tchernobyl 2.0, avec uniquement des non vaccinés dans les hôpitaux !

http://

Le variant Delta échappe donc aux anticorps neutralisants tout en utilisant les anticorps non-neutralisants, dits facilitants, pour augmenter son infectiosité et la charge virale chez les vaccinés !
Ces vaccins accélèrent donc bien l’échappement immunitaire et l’infectiosité des nouveaux variants, surtout chez les vaccinés.

Les chercheurs ont également montré que le sérum de personnes vaccinées avec Pfizer :

1 – Augmente fortement l’infectiosité du variant Delta+, avec une très faible concentration de sérum (= même avec peu de sérum, les anticorps facilitants qui s’y trouvent sont assez puissants pour augmenter l’infectiosité du Delta+).

2 – Une très faible neutralisation du virus uniquement à haute concentration de sérum (= même avec une grande quantité de sérum, les anticorps neutralisants qui s’y trouvent neutralisent très peu le Delta+).

Le virus semble donc muter pour échapper aux anticorps neutralisants, tout en s’adaptant aux anticorps facilitants pour augmenter l’infectiosité (= plus de particules virales sécrétées) et sa transmission.

Ce sont bien les vaccins qui permettent ces mutations ET la résistance aux vaccins, et certainement pas les non-vaccinés, comme le martèlent les gouvernements de tous les pays, pour monter les vaccinés contre les non-vaccinés.
Les auteurs concluent qu’il faudrait adapter le vaccin au variant Delta, pour pouvoir contrôler ses variants futurs et que faire des injections répétées avec le vaccin basé sur la souche originale n’a AUCUN intérêt.

Pourtant, pour la 3ème dose, la seule option qui est proposée est d’utiliser le vaccin original basé sur la souche initiale.
Pourquoi donc pourquoi Pfizer n’adapte pas son vaccin au variant Delta, en plus du fait que des milliards de doses d’un produit inutile devraient être détruites ? 
Problème 1 
Si le vaccin était adapté au Delta : les épitopes des anticorps facilitants, qui augmentent l’infectiosité du variant Delta et celle de ses variants dérivés comme le Delta+, sont les mêmes quel que soit le variant !
Ceci veut dire que même si on arrive à adapter le vaccin aux nouveaux variants, les anticorps non neutralisants/facilitants, qui permettent au variant d’être toujours plus infectieux et transmissible, seront les mêmes. Car pour adapter le vaccin au variant, Pfizer ne pourra toucher qu’à une partie de la Spike, alors que la partie importante codant pour les anticorps facilitants ne sera pas touchée par l’adaptation des vaccins.
Les injections répétées de ces vaccins à ARNm vont surtout booster le titre des anticorps facilitants, ce qui va inéluctablement conduire à des formes + sévères (ADE).

Ce que nous redoutons depuis le début et que nous voyons déjà en Israël : les vaccinés infectés sont plus malades et plus longtemps contrairement aux non vaccinés, qui font des formes plus bénignes, et surtout la maladie dure beaucoup moins longtemps.

Et à chaque nouvelle injection, les vaccinés infectés vont, grâce aux anticorps facilitants, inéluctablement produire plus de copies du virus, ce qui va augmenter la charge virale des vaccinés contrairement aux non-vaccinés. A partir de la 3ème dose, ce seront les vaccinés qui seront les supers propagateurs, comme vu en Israël, avec un nombre de cas journaliers jamais atteint depuis le début de cette pandémie. Depuis le lancement de la 3ème dose, c’est plus de 10.000 cas pour 9 millions d’habitants, ce qui correspondrait en France à 75.000 cas /jour !

Problème 2
Bien que nous sachions déjà que les prochains variants dérivés du Delta vont complètement échapper aux anticorps neutralisants vaccinaux, Pfizer, tout comme Moderna, ne vont pas modifier leur vaccin et vont continuer à pousser la formulation basée sur la souche originale, pour les doses 3, 4, etc…
Pourquoi ?
Une nouvelle étude publiée dans Nature, décrit comment la protéine Spike du variant Delta permet la fusion augmentée avec/de nos cellules pour les infecter et former des 𝘀𝘆𝗻𝗰𝘆𝘁𝗶𝘂𝗺𝘀. 
Quel est ce nom barbare ?

Un syncytium est la fusion de plusieurs cellules infectées par un virus, pour former une mega « cellule » avec plusieurs noyaux partageant une même membrane. Où il y a fusion, il y a toxicité ! Ceci serait désastreux pour les vaccinés et pour la poursuite de la vaccination planétaire !

C’est la raison pour laquelle Pfizer (ou Moderna) ne modifiera pas son vaccin et va continuer à pousser à réinjecter les gens avec la version du vaccin basée sur la souche originale, qui était moins infectieuse.
Pourquoi ?
Regardez tous les effets secondaires et les morts post vaccinaux provoqués par la production de la Spike de la souche originale, qui avait un pouvoir infectieux beaucoup plus faible que celui de la Spike du variant Delta, et surtout, qui ne permettait pas ou très peu la fusion de plusieurs cellules pour donner des syncytium toxiques.
Que croyez-vous qu’il pourrait se passer si Pfizer ou Moderna adaptaient leur vaccin pour nous faire produire la Spike du variant Delta, qui est beaucoup plus efficace pour infecter et faire fusionner nos cellules ?
Les effets secondaires et le nombre de morts post vaccinaux exploseraient à des niveaux qu’il ne serait plus possible de cacher, même pour Véran et Macron.

Pfizer le sait et joue la montre en prétendant que ses vaccinations sont toujours efficaces pour augmenter nos anticorps. Sauf que ces anticorps ne sont quasi plus actifs contre le Delta et qu’à chaque injection on augmente la quantité d’anticorps facilitants qui tuent de plus en plus de gens. Passer à la version adaptée au variant Delta et au suivant, non seulement augmenterait aussi le titre des anticorps facilitants, mais pendants 15j-1 mois il y aurait des 𝘁𝗿𝗶𝗹𝗹𝗶𝗼𝗻𝘀 de copies de la Spike modifiée « Delta », qui seraient encore plus toxiques que celles basées sur la souche originale D614G.
Voilà pourquoi, alors qu’au départ on nous affirmait qu’en 6 semaines ils pourraient adapter le vaccin à chaque nouveau variant, et bien non, il ne se passe rien !

Ils savent et ils jouent la montre en manipulant les données provenant d’Israël pour justifier de continuer à utiliser cette même formulation.
Franchement, qui irait se faire faire vacciner contre la grippe avec la version du vaccin basée sur la souche grippale qui circulait il y a 2 ans ?
Pourquoi les gens ne réfléchissent-t-ils pas ?
La seule solution pour sortir de ce cercle vicieux est d’arrêter ces injections répétées au plus vite, surtout pour ceux qui se sont déjà fait injecter.
Ne continuez pas dans cette voie car ça va être un désastre sanitaire.
A chaque injection vous risquez de mourir de l’injection ou du virus en cas d’infection, à cause des anticorps facilitants qui vont vous faire produire plus de particules virales et qui vont aussi faire de vous des supers contaminateurs.
La FDA, l’OMS le savent et c’est la raison pour laquelle ces deux organismes pourtant corrompus s’opposent à la 3ème dose en population générale.
“Les vieux peuvent bien mourir”, mais tuer encore plus de jeunes et autres personnes non à risque va se voir et finir par casser la confiance aveugle de beaucoup en cette vaccination de masse voulue par l’OMS. D’ailleurs la FDA a clairement écrit qu’elle s’opposait à cette 3ème dose qui vient beaucoup trop tôt et qui pourrait exacerber les effets secondaires neurologiques graves si elle était donnée trop tôt.
Et si l’on veut vous y contraindre : exigez la version du vaccin basée sur la souche du variant Delta. Il n’y en aura probablement jamais !

En espérant que ce soit compréhensible pour tous.

Ne cédez pas aux injonctions de Macron et sa clique, tenez tous bon car le mensonge ne pourra pas être caché encore longtemps. Ils le savent et ils accélèrent pour imposer leur pass sanitaire/vaccinal partout afin de pousser à l’injection le plus de monde possible avant la prochaine saison hivernale.

Ensuite les gens verront que ces vaccins ne fonctionnent pas.

Source

L’étude japonaise : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.08.22.457114v1.full.pdf
Paul

Source : L’Echelle de Jacob

Répondre à Roseau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *