Le SDF agressé veut porter plainte, la police refuse

Un sans-abri de Pau, agressé dans la rue, a été refoulé à quatre reprises du commissariat où il comptait porter plainte.

Photo d'illustration AFP

La directrice départementale de la sécurité publique des Pyrénées-atlantiques, Brigitte Pommereau, a elle-même reconnu “un loupé” de ses services. Un sans-abri de Pau s’est fait refouler d’un commissariat à pas moins de quatre reprises alors qu’il voulait porter plainte, rapporte ce vendredi France Bleu Béarn.

Kip, sans domicile fixe, vit et dort dans la rue, à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Un homme seul, visiblement très nerveux, l’a frappé samedi dernier à plusieurs reprises alors qu’il était assis par terre. L’inconnu a ensuite, toujours sans motif, jeté les deux sacs du sans-abri au milieu de la chaussée, avant de lui envoyer au visage des canettes et..un panneau d’interdiction de stationner.

 

Dès le lendemain, Kip s’est donc rendu au commissariat pour signaler l’incident. S’ensuit une séquence quelque peu kafkaïenne où le malheureux se voit opposer un refus quatre fois de suite. Après avoir évoqué l’absence de certificat médical, les forces de l’ordre lui ont indiqué à la troisième tentative qu’elles ne pouvaient pas prendre de plainte s’il ne connaissait pas “l’identité de l’agresseur”…

Après la réaction de la hiérarchie, la police s’est donc engagée à prendre la plainte du sans-abri et ce dernier pourra se rendre à nouveau au commissariat dès ce vendredi.

Source : DNA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *