Le presbytère devenu gendarmerie puis espace associatif

photo la gendarmerie et l'église en 1900.

La gendarmerie et l’église en 1900.

En 1905, la loi de séparation de l’Église et de l’État ramène le presbytère dans le giron de la commune alors anticléricale. Le curé et le collège sont délogés pour en faire une caserne de gendarmerie. L’inauguration est effective en juillet 1907, et la maréchaussée quitte alors l’ancienne maison sise rue de la Baronnerie, qui était depuis le XVe siècle le siège de la prévôté, trop éloignée du nouveau centre-ville, pour venir s’installer dans ces locaux. La place portait alors le nom de place de la République. (Pour plus de renseignements sur les différents sites de la ville : lire Mayet au XIXe siècle – éditions Sylvedita – Tours de Nicolle Piétrin.)

Aujourd’hui, la gendarmerie a déménagé derrière le bâtiment local des associations. L’esplanade, baptisée espace Lichtenau, cache une oeuvre d’art signée Jean-Bernard Métais. En 1994, un concours d’idées est lancé pour décider du sort de l’ancien pylône. À l’issue de ce concours, ressort le projet original d’un sculpteur de la région. Cerné de miroirs reflétant l’image à l’infini dans un puits de 5 m de profondeur, le pied renversé de l’ancien pylône a désormais sa place au coeur du village, après 34 années de service. Cette oeuvre a été inaugurée le 23 novembre 1996.

Source : Ouest-France  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.