Le port du masque est autorisé pour les Gendarmes assène Gendarmes & Citoyens

Masque-1068x801

Dans un long message sur son site, l’association professionnelle nationale militaire Gendarmes & Citoyens s’exprime sur le port du masque en Gendarmerie en assurant que son port est autorisé. L’APNM de Gendarmes, saisie à plus de 500 reprises sur sa plateforme d’entraide, et quotidiennement interrogée à ce sujet sur les réseaux sociaux précise qu’elle s’exprime une « première et une dernière fois ».

Sur le même thème : Un Gendarme en arrêt maladie pour suspicion de Covid-19 décédé

« Nous sommes des militaires de la Gendarmerie, nous avons fait le choix de défendre et de servir notre pays. Nous avons décidé de ne pas utiliser cette période critique pour demander des comptes ou les régler avec le monde politique. L’heure est à la mobilisation générale et à la solidarité nationale » écrit l’APNM de Gendarmes qui invite les Gendarmes à la contacter sur sa plateforme www.apnmgc.fr/entraide en cas « de soucis avec l’application locale des directives de l’administration centrale ».

Pour Gendarmes & Citoyens qui reconnaît que « La Gendarmerie n’a pas de stock » mais que pour autant, « le monde entier manque de masques » , le port du masque en Gendarmerie est autorisé !

Message intégral de Gendarmes & Citoyens

Le port du masque en Gendarmerie est autorisé !

Il n’y a strictement aucune interdiction de port du masque en Gendarmerie et c’est la consigne officielle de la direction générale ! Ceux qui disent le contraire, qu’ils soient commandants en région, groupements ou camarades de tous les niveaux, ont tort et n’appliquent pas les consignes du Directeur Général.

Aux camarades gendarmes sur le terrain, pour faire respecter le confinement, vous pouvez et vous DEVEZ porter un masque de protection à chaque fois que vous estimez que cela est nécessaire pour votre sécurité et celle d’autrui. Vous êtes les seuls à pouvoir juger en direct, de l’utilité ou non de vous en équiper. C’est VOTRE responsabilité en tant que gendarme, en tant que citoyen, en tant qu’être humain. Aucun chef ne peut vous sanctionner pour cela. En cas d’ennuis locaux, le compte-rendu est votre ami pour expliquer votre choix professionnel, choix que vous êtes le seul à prendre ! En temps utiles, après cette guerre, les déviants à tous les niveaux auront des comptes à rendre. Nous vous rappelons qu’en cas d’urgence, notre plateforme est à votre disposition pour une remontée à la DGGN directe et immédiate (nous sommes déjà à 50 saisines par jour, nous ne répondons plus aux messages du genre  » gé pa mon mask, je fékoi « ).

Il n’y a pas suffisamment de masques ?

Effectivement, la Gendarmerie n’a pas de stock ! Est-ce pour autant le moment de  » gueuler  » ? De tirer des conclusions et réclamer des comptes ? Le monde entier manque de masques car nous sommes confrontés à la première guerre mondiale sanitaire. Oui c’est compliqué et oui nous sommes exposés, c’est la réalité !

Concrètement que se passe-t-il ?

Le réapprovisionnement est en cours. En attendant, nous devons tous, chacun à notre niveau, faire preuve d’intelligence et de bon sens. Une fois les stocks au rendez-vous, il ne s’agira pas de faire n’importe quoi.

– Porter un masque à usage unique de 8 heures à 12 heures dans le VL de service avec notre binôme est stupide et inutile !

– Porter un masque à usage unique sur la VP pendant 4 heures en croisant quelques personnes, en respectant les gestes barrières est stupide et inutile !

– Porter un masque à la brigade, avec son binôme, en salle café et en respectant les gestes barrières est stupide et inutile !

En agissant de cette manière, on ne protège personne hormis la bêtise intellectuelle de certains, mais surtout ça contribue à amoindrir le stock que nous avons pour des usages indispensables (interventions rapprochées, comportements de certains contrevenants, cas avérés d’infections…).

C’est à chacun de nous de prendre la décision ! Nous sommes maîtres de notre quotidien en temps réel et en conscience. Personne ne peut mieux gérer que nous la nécessité dans l’immédiateté. Cela doit être la règle !

Source : La Voix du Gendarme

bandeau-Asso-APG-1024x91 Resized

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

Heureusement que l’article ci-dessus est daté du 31 mars et non pas du 1er avril….

Néanmoins nous tenons quand même à rappeler quelques faits de ces derniers jours. En effet le 22 mars nous avons publié un article de France TV Info qualifié de « bombe lancée par un groupement de gendarmerie » dans lequel se trouvait une Directive de la Direction de la Gendarmerie – voir ce LIEN et la photo ci-dessousDirectives GGD

 

Le 20 mars Le général Jacques Plays, patron des gendarmes en Haute-Garonne, était sur France Bleu Occitanie où il déclarait « Le masque est inutile pour les gendarmes qui ne sont pas malades« 

Le 24 mars 2020 nous avons publié « Coronavirus : Un gendarme contaminé nous écrit – Dernières nouvelles – »  Voir ci-dessous un extrait de ce qu’il écrivait :

« Nous avons eu ordre formel de ne pas utiliser de masques alors que nous en avions… »Lettre gend infecté2

Le 21 mars nous avions également publié un article de ACTU.FR titrant « Les policiers « tombent comme des mouches », contaminés « à une vitesse folle » par le coronavirus »

Le 31 mars Cyril Hemardinquer déclarait : « Dire que le port du masque pour les policiers et les gendarmes n’est pas prioritaire est une hérésie »

Le 31 mars le journal LE MONDE titrait : Coronavirus : toujours sans masques, policiers et gendarmes s’impatientent

Article de l’Essor.org du 2 avril 2020Oui, les gendarmes peuvent bien porter un masque de protection, mais dans certaines conditions. Extrait :  » Mais de façon limitée. L’explication? Faute de stocks de masques de protection disponibles, la Gendarmerie a très vite donné des directives pour économiser cette denrée rare. »    « Les conditions pour porter un masque de protection. Concrètement, la direction générale demande aux gendarmes de privilégier les gants réglementaires d’intervention. Ils peuvent cependant revêtir un masque de protection en cas d’intervention à domicile, par exemple en cas de violences intra-familiales. Enfin, seuls les gendarmes présentant des symptômes d’infection au Covid-19 peuvent porter le masque en permanence. »

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) se réjouit que nos militaires et l’ensemble des Forces de l’Ordre soient Enfin autorisés à se protéger de cette pandémie.

Ils ne seront donc plus vecteurs de la maladie lors de leurs contrôles et leurs familles auront moins à craindre lorsqu’ils rentreront de service.

Il reste maintenant à ce que nos gouvernants et nos autorités prennent toutes les mesures nécessaires afin de protéger efficacement ces FDO qui sont en première ligne et par voie de conséquence leurs familles.

Contrairement aux déclarations faites dans son communiqué « L’association ne s’exprimera plus sur le sujet des masques jusqu’à la fin de la crise sanitaire« , nous,  nous continuerons à être attentif à ce que les autorités de tutelles prennent leurs responsabilités et tiennent leurs engagements dans la protection de nos camarades.

Ronald Guillaumont

président de l’APG

 

Nota :

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) remercie très vivement « JLG », Chef d’Escadron honoraire de gendarmerie, pour son commentaire très juste, plein de bon sens et d’humanité à la suite de cette publication.

 

 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.