Le niqab du Fort de Rosny (par Jacky Mestries)

Un sous-officier de gendarmerie de la cellule de renseignement de Rosny sous bois entretenait  des relations amoureuses avec Amar R complice du terroriste islamique Amédy Coilibaly.

C’est un syndicat de police que je ne connaissais pas qui met cette information sur la place publique. ( voir ce lien ). Je vois d’ici le procès fait à ces policiers qui portent la mauvaise nouvelle. Ce n’est pas mon sujet. En l’absence de démenti, on est bien obligé de la prendre comme vraie.
Elle s’appelle Emmanuelle, elle est convertie à l’islam depuis deux ans et porte le niqab lorsqu’elle a fini son service. On recherche la signification du mot niqab sur Internet et on se  rend compte qu’il s’agit de la couverture intégrale du corps des femmes. Je présume que les policiers auteurs de la dénonciation de cette femme emploient le mot « niqab » avec précision. Pour moi, notre gendarme est en infraction avec la loi française par le port de cette tenue mais et surtout elle tourne le dos à notre société, à ses valeurs et s’affiche en ennemi des juifs et de notre civilisation. Dites-moi si je me trompe !
La première question qui s’impose est : Que fait cette délinquante dans la gendarmerie nationale ? Comment des mesures de suspension immédiates n’ont-elles pas été prises contre elle ?
Je ne vais pas faire le détail de l’organisation de la gendarmerie en matière de renseignement, mais savoir qu’une islamiste déclarée traitait même une partie de l’information, même des bribes, même des miettes de données, me fait froid dans le dos.
J’imagine les gens qui prennent des risques pour obtenir cette information contre le terrorisme islamique à la révélation de ce syndicat de policiers ! J’imagine les sueurs qui passent dans leur dos et l’inquiétude qu’ils peuvent avoir non seulement pour eux, mais aussi pour leurs familles.
Je me demande comment tout cela est possible et à vrai dire, je ne comprends pas. Je ne comprends pas que son commandant d’unité n’ait pas demandé sa mutation immédiate, au moins pour une affectation moins sensible et loin de Rosny sous bois. Je ne comprends pas qu’une procédure d’exclusion n’ait pas été engagée immédiatement, car je n’ose pas envisager que la hiérarchie ne se soit aperçue de rien.
Je n’imagine pas que la gendarmerie ait pris ce risque pour essayer d’avoir des informations sur les islamistes. Non je n’imagine pas cette prise de risques inconsidérée.
Mais il faut aborder l’information du côté des islamistes.
On nous présente les islamistes auteur des attentats de début janvier comme des paumés victimes de notre société, mais l’information de ce syndicat de policiers nous permet de prendre un peu de recul sur le réseau que ces gens là ont mis en place. Je me permets d’intégrer ce gendarme dans ce réseau, puisqu’il s’y est mis lui-même.
L’organisation nous apparaît un peu moins artisanale et bien plus structurée qu’il n’y paraissait auparavant. Les terroristes islamiques ont bien une organisation tournée vers la recherche du renseignement et la pénétration de nos structures les plus sensibles.
Les attentats ne seraient donc qu’une partie cachée de leur véritable activité qui elle est bien mieux organisée qu’on veut nous la présenter.
On espère tous que les informations nécessaires à l’attentat de Charlie Hebdo et en particulier sur le choix du jour et de l’heure ne viennent pas de cette source gendarmesque.
La cerise sur le gâteau dans cette affaire est que le fiancé de la gendarme faisait l’objet d’un mandat d’arrêt et était connu pour ses trafics d’armes et de stupéfiants. Il serait allé voir sa belle masquée à son domicile où si je me rappelle bien, il faut montrer patte blanche. Je ne parle pas du fort de Rosny dont l’accès est plus contrôlé.
J’imagine qu’il y a habité même si c’était qu’épisodiquement.
Les familles de nos camarades de Rosny doivent apprécier la qualité de la protection dont ils bénéficient.
Je comprends le silence de la direction de la Gendarmerie sur cette affaire et il ne fait aucun doute que les mesures ont été prises pour mettre fin à cette situation intenable. Je l’espère tout au moins. Mais qu’en est-il du constat des dégâts occasionnés ? Tous les islamistes savent-ils avec précision ce qu’est notre organisation en matière de renseignement, en matière de prise de décision et sur la lutte elle-même. Les islamistes ont-ils l’organigramme de la chaîne du renseignement ? Ont-ils les noms des responsables et des acteurs ? Leurs adresses, celles de leurs familles, celles de leurs enfants ?
Enfin, moi j’invite ce gendarme à faire le constat que sa mission est terminée et qu’il doit démissionner de la gendarmerie qui est le contraire de ses convictions affichées.
S’agissant d’un militaire en activité, je me demande si le mot « trahison » n’est pas le mot exact qui s’applique à elle.
Son destin est peut-être là : ( voir ce lien )
Elle ne doit y voir que du respect pour ses convictions mais je l’engage à respecter aussi les nôtres.
jmestries
http://gendarmaux8012.free.fr/images/v55%20gf.jpg
Source : LaGrogneGend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.