Le logiciel de paie “Louvois” à la casse.

VARTOU09Q901_DELIGNE.

Il aura fallu 2 ans de dysfonctionnements graves pour que le ministère se décide à mettre à la casse « Louvois »

C’est ainsi que le site Armée-Média titre son article concernant la fin prochaine du logiciel « fou » de solde Louvois.
Bien que la Gendarmerie Nationale ait échappé à ce logiciel fou, Profession-Gendarme a tenu à relayer l’article de Michel Munier, webmaster d’Armée-Média.

En effet les Gendarmes auraient très bien pu, eux aussi,  subir les inconvénients de ce logiciel de solde s’il n’y avait eu les premières  « alertes » effectuées en novembre 2011 par l’Association de Défense des Droits des Militaires (Adefdromil). Alertes largement relayées et commentées par Armée-Média.

Pourtant une certaine association « familiale », aujourd’hui retournée dans l’ombre et que je ne citerai pas, a tenté de se faire passer pour le « chevalier blanc » en prétendant à qui voulait l’entendre qu’elle était la seule association à prendre la défense des militaires impactés par ce logiciel.

En effet dans une interview son président répondait à la question “Quelles autres actions comptez-vous entreprendre ?” il avait botté en touche en répondant ceci :

Vous comprendrez aisément que nous n’allons pas révéler nos actions futures. Elles seraient faciles à déjouer si nous les annoncions par avance. Ce que je puis vous dire c’est qu’elles seront très certainement perçues comme plus coercitives. Elles auront comme objectif de faire reconnaître le préjudice financier subi par les familles. Elles mettront également en avant les négligences des divers acteurs de ce dossier Louvois. Nous avons en notre possession de nombreux documents nous permettant d’avoir une idée relativement claire des responsabilités de chacun .

Se faisant cette association a ainsi fait naître auprès de certaines victimes de Louvois des espoirs  qui se sont révélés n’être que des leurres car aucune action “coercitive” ni aucun document révélant des “responsabilités”  n’a été publié par son président…

La fin du logiciel Louvois étant officiellement annoncée, Profession-Gendarme tient à remercier l’Adefdromil et Armée-Média pour le travail de recherche et d’information qu’ils ont effectué sans tambours ni trompettes mais de manière efficace et pour le soutien réel qu’ils ont apporté aux victimes de ce logiciel.

Quelques liens nous permettant de nous remémorer cette affaire :

Solde des militaires : «Louvois», le logiciel fou, va être abandonné

Des dizaines de militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas été soldés pour le mois d’octobre 2011.(Par Jacques BESSY, Président de l’Adefdromil)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *