Le Lieutenant Michel Christmann fait ses adieux à la gendarmerie de Gignac

Le Lieutenant Michel Christmann fait ses adieux à la gendarmerie de Gignac

Le Lieutenant Christmann (au centre) a été félicité chaleureusement par le Commandant Celle, devant son épouse Sandrine

TC

L e temps a cette particularité de passer très vite quand il est bien employé. Voilà déjà quatre ans en arrière, Gignac faisait la connaissance du Lieutenant Michel Christmann qui venait prendre les commandes de la Communauté de Brigades de la gendarmerie de Gignac.

Un homme « droit et direct, mais souriant, disponible et à l’écoute » diront de lui de nombreux élus, collègues et amis. A voir leur affluence lors de son pot de départ sur le site de la Meuse fin juin à Gignac, le Lieutenant Christmann a fait bien plus que son travail et sa mission pendant ses quatre années de service.
Jean-François Soto, maire de Gignac, s’est exprimé au nom de tous les élus mettant en avant le don du gendarme pour établir un contact privilégié avec les élus et la population.
« Lieutenant, vous m’avez rappelé les fameuses équipes de gendarmes d’antan à Gignac, quand j’étais petit, et que tout le monde connaissait les gendarmes, les respectait grâce aux liens qu’ils avaient su tisser avec les habitants. Vous faites partie de ceux qui, je l’espère, reviendront s’installer avec leur famille par ici à l’âge de la retraite. »
Point de retraite encore pour le militaire, promu Capitaine et affecté au poste d’Officier Adjoint au Commandant de la Compagnie de Béziers. Un poste plus administratif, qui convient néanmoins au Lieutenant, entre autre son intérêt professionnel, pour l’opportunité de rester dans la région.
« Mon épouse Sandrine pourra continuer à exercer son métier d’esthéticienne et conserver son salon Massesthé à Gignac. Et je pourrai revenir pour les occasions festives auxquelles je serai convié. »
Bon vivant, certes, qualité qui lui a permis d’accomplir avec brio la mission confiée à son arrivée par le Commandant Celle de la Compagnie de Lodève. Mais également, comme souligné dans le discours de ce dernier, « un vrai mérite et de très bons résultats, notamment sur la baisse de la délinquance. »
En lui souhaitant une bonne installation et la même insertion que chez nous dans ses nouvelles fonctions, Gignac dit au revoir et à bientôt au futur Capitaine Christmann.
Source : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.