Le GENDARME : vous dormiez ? Il veillait !!!

Résultat de recherche d'images pour "gendarmerie nationale"
L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) remercie vivement LES MEDAILLES MILITAIRES, 191e Section de Dunkerque, qui par l’intermédiaire de son président, Monsieur DAYAN Lucien, nous fait parvenir un très joli texte concernant le Gendarme. Ce texte très ancien à été écrit le 11 novembre 1852 par le Général de cavalerie AMBERT :
Portrait du général Joachim Ambert (vers 1880).
Portrait du général Joachim Ambert (vers 1880)

 

 J’ai vu le gendarme secourir le criminel avec le dévouement de la soeur de charité ;
je l’ai vu soutenir le condamné comme le prêtre de la dernière heure ;
je l’ai vu, après les luttes, soigner les blessures comme le médecin ;
je l’ai vu,  sous le chaume, calmer les haines comme le confesseur ;
je l’ai vu présider aux fêtes du village comme le patriarche du hameau ;
je l’ai vu concilier les différends comme le juge de paix ;
je l’ai vu combattre comme le guerrier ;
je l’ai vu souffrir en silence comme le religieux ;
je l’ai vu mourir comme le martyr !

Jamais une plainte ne s’est échappée de ses lèvres.
Vous dormiez, et il veillait ; vous vous réjouissiez dans les fêtes,
et lui, debout à l’angle obscur, protégeait votre joie.
Il a l’oeil sur votre maison, sur votre champ, sur votre or, sur votre repos, lui qui ne possède ni maison, ni champ, ni or, ni repos
Il n’est rien pour vous, et vous êtes tout pour lui.
Soyez gens de bien et heureux, vous ignorez même son existence ;
mais les méchants tremblent et les faibles vivent en paix
parce qu’il est là, toujours debout.

Quel est donc cet homme ?
Quelle passion l’anime ?
Quel intérêt le guide ?
Quelle religion le soutient ?

Cet homme est simple de coeur, il a l’esprit droit, l’âme honnête ;
Étranger aux passions, il ne connait que le devoir ;
Son intérêt est de bien servir ;
Sa religion est  l’honneur !

Et le président DAYAN de conclure par ces quelques lignes :

Au milieu de notre civilisation moderne, l’homme le plus digne de respect est le GENDARME, parce qu’il est la SENTINELLE DE LA LOI… Au milieu de nos campagnes et de nos villes, l’homme le plus fort est le GENDARME, car dans le danger tous l’appellent à leur secours… Et toujours vous avez été la LOI VIVANTE, BIEN MOINS LA LOI QUI FRAPPE QUE LA LOI QUI PROTÈGE.

Résultat de recherche d'images pour "Monument de la gendarmerie versailles"Monument de la Gendarmerie, place de la Loi à Versailles

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.