Le DGGN a décidé d’instaurer un conseiller concertation G.M. auprès de chaque commandant de région zonale.

gendarmerie

L’APG vient d’être informée  qu’un conseiller concertation G.M. sera instauré auprès de chaque commandant de région zonale.

Afin de renforcer les chaînes de concertation de la gendarmerie mobile (G.M.), le directeur général a décidé d’instaurer un conseiller concertation G.M. auprès de chaque commandant de région zonale.

 

Jusqu’à présent, au sein des sept régions de gendarmerie zonales, le conseiller concertation affecté à l’état-major (E.M.) était issu de la gendarmerie départementale alors que le vice-conseiller, issu dans les faits de la G.M., restait affecté dans son unité d’origine lors de son élection.

Pour corriger ce déséquilibre résultant du processus électoral, il a été décidé d’instaurer deux conseillers concertation au sein des E.M. zonaux issus respectivement des deux subdivisions d’arme.

Appelés à travailler en binôme et ayant une plénitude d’attributions sur l’ensemble des militaires relevant de la région zonale, chacun aura cependant vocation à traiter en priorité les questions spécifiques provenant de sa subdivision d’armes.

Cette disposition permettra au conseiller concertation G.M. de mieux se consacrer à l’animation du dialogue interne au sein des escadrons en s’appuyant sur son réseau de référents et présidents des personnels militaires (PPM)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.