Le ConarDevirus (Justine Titgrip) est tombé du Ciel.

billets-banque_0_1399_1056

Aujourd’hui, je vais enfoncer une porte ouverte (dans l’immédiat, elle est encore fermée).

Ce que je vais écrire n’est en rien une révélation, loin s’en faut. Cependant tout un chacun fait semblant de l’ignorer.

Après le constat,

CovidMachin fait des ravages. Nous comptons les morts, les malades et subissons un internement administratif sans bracelet électronique depuis deux mois. Beaucoup ont le moral à la cave. L’économie nationale ayant fondu au profit de l’extrême orient, notre situation ne peut qu’empirer. Bref, tout baigne.

Si l’on en croit la presse, la bestiole supposée chinetoque vient de nulle part. Elle serait le fruit de la fatalité. Un aléa à répétition qui aurait du justifier que les Etats prévoient et prennent impérativement les dispositions indispensables pour protéger les populations et anticipent le matériel et les procédures adéquat en cas « d’accident ». C’est ce que l’on fait pour les populations avoisinant les centrales nucléaires d’EDF. Mais là « y’a pas d’risques ».

Le hasard tout autant que le Ciel ont le dos large.

Actuellement, ça s’arrange : les masques arriveront bientôt, les tests sont au stade de l’étude préliminaire tandis que juste avant l’explosion, le confinement soulève le couvercle de la marmite surchauffée. Bref, tout baigne.

Curieux, je me demande stupidement d’où vient »Justine Titgrip » ?

Fan des romans de science fiction, j’envisage « la guerre des mondes ».

Les explications :

(Au début elles vous sembler ténébreuses, mais ça va se décanter. )

Si je vous parle de guerre, vous allez rire (?) et prétendre illico que je déraisonne, que je suis complotiste.

Certes, à part les islamistes, personne ne nous fait la guerre. La Chine ne nous a pas plus agressés que le Canada, les USA ou le Lichtenstein.

Vous oubliez qu’une guerre se prépare. On ne lance pas la machine infernale comme on va au supermercado.

Ainsi, la France n’a-t-elle pas l’arme atomique ? Ne l’avons nous pas expérimentée au Sahara et dans le Pacifique Sud ?

Après ces essais, notre arme nucléaire est opérationnelle. Nous ne l’avons utilisée contre personne ce qui n’a pas empêché les dégats collatéraux au cours de la phase de « mise au point ».

«  … mais où veut il en venir ? « 

« On progresse, on progresse. »

Parlons de l’arme dont aucun gouvernant  ne vient à parler : l’arme bactériologique !

Rassurez vous, le concept est purement virtuel. L’inverse se saurait …

Puisque je viens d’écrire la ligne précédente sous cette forme, je vais vous narrer au « second degré » la farce dont nous sommes les dindons avec le ConarDevirus dont l’existence même est discutable.

Hypothèse : Les Armes de Destruction Massives n’existent que dans l’esprit de romanciers dérangés.

C’est ainsi que l’inénarrable Bush a lancé la croisade contre les ADM de Sadham Hussein en 90 dont pas la moindre trace n’a été trouvée. On n’a peut être pas bien cherché… Je vais vous dire un secret : il ne risquait pas de trouver d’ADM puisque le concept est fictif. Hé oui !

Les hommes ayant fait leur service militaire et surtout ceux qui ont fait carrière dans l’armée ont reçu une formation imaginaire concernant ce que l’on appelait autrefois les armes NBC* fantaisistes. Ils savent pertinemment que ces informations ou ces cours militaires n’étaient dispensés que pour empêcher l’oisiveté des bidasses et ne correspondaient à rien de vrai. (* Nucléaire-Bactériologique-chimique)

Puisque l’arme bactériologique na aucune existence, par voie de conséquence aucun pays ne dispose de laboratoires de recherches sur les virus, ni personnel ; ni locaux, ni budget. Personne n’en stocke. Forcément. Et en plus, personne n’en parle. Alors, n’est ce pas une preuve ? CQFD ?

Il y a bien quelques civils qui s’adonnent à faire des guilli-guilli aux microbounets pour contempler leurs réactions éventuelles, mais c’est uniquement pour la bonne cause. Savoir, par exemple s’il sont capables de sourire ou de tomber amoureux, voire de mordre.

Forts de ces renseignements scientifiques indispensables, il serait possible d’envisager … tiens, par exemple, (on suppose, on suppose) « et si qu’ « une bestiole tombée du Ciel (pas celle du labo potentiel) contaminait fortuitement les humains ou les animaux, il faudrait savoir quoi faire. Hein ? (Ca ne se peut pas, rassurez vous!)

Ces Tournesol de roman étudient donc les bébêtes, voire les cultivent pour le fun, pour faire avancer le schmilblick, quoi…

Ben, évidemment, pourquoi d’autre ? …

J’en vois qui sont septiques. Comment la bestiole du bocal a-t-elle pu s’en échapper ? Elle roupillait dans un buncker hyper sécurisé ( P4 c’est le top, parait-il_bien qu’immatériellement abstrait) Et sortir pour arriver jusque chez moi ? Avec toutes les sécurités, et tout et tout ? C’est pour rigoler ! Je vous le répète : ça n’existe pas !

Connaissez vous le sketch « la chauve souris » de Bigard ?

Bon, et bien ce qui vient de se produire est probablement en rapport. Je vous explique.

Un ConarDevirus a réussi à ouvrir la porte de sortie du labo virtuel où il subissait, sans rire, les séances de chatouilles. Le digicode ? Un détail : le truc vivant s’était planqué dans la poche du chatouilleur fantôme.

Et hop, dehors. Vive la liberté !

Le laborantin ne s’en est même pas aperçu. Ou il ne s’en est pas vanté. Au choix.

De toute façon, je vous le répète, pas de labos, ni de personnel, ni de … etc … puisque « pas de guerre bactériologique ». Pas de guerre du tout d’ailleurs.

Logiquement et pour les raisons déraisonnables évoquées ci-avant, les inaptocrates qui gouvernent la France naufragée n’avaient imaginé un instant qu’une vue de l’esprit puisse se matérialiser. Parce qu’ils savent pertinemment que pas plus les USA que la Chine, le Canada ou nous ne fabriquons des armes virales. Alors, hein ? …

Conclusion

Pour défendre les citoyens contre les islamistes, la France a le Code Pénal (particulièrement efficace!). Mais face à un truc virtuel, alors là évidemment, ça cafouille un peu.

«Comment ça « grave ». Vous exagérez les amis !

Suggestion (gratuite)

N’avons nous pas un Code de Santé Publique aussi puissant et efficace que notre Code pénal ?

Si ce dernier fait les merveilles que nous savons dans la guerre que les islamistes nous mènent, ne pourrions nous pas utiliser le premier pour terrasser Justine Titgrip en deux coups les gros ?

K.ReM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.