Le commandement des réserves suggérait de nommer Alexandre Benalla seulement commandant

capture-décranAlexandre Benalla et Sébastien Lecornu ont été d’authentiques réservistes opérationnels avant d’être promus dans la réserve des spécialistes Capture d’écran Twitter Cédric Pietralunga/Le Monde

On en sait désormais un peu plus sur la nomination d’Alexandre Benalla au grade de lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle au titre des spécialistes en octobre 2017. La commission des Lois du Sénat, dans son rapport d’enquête sur l’affaire Benalla, vient de dévoiler de nouveaux détails, ce mercredi 20 février.

Outre l’audition du patron des gendarmes, Richard Lizurey, en juillet 2018, les sénateurs ont obtenu une copie des dossiers administratifs des deux réservistes impliqués dans cette affaire, Alexandre Benalla et Vincent Crase. Le général d’armée avait assumé la nomination du premier, une décision personnelle.

Lire aussi sur L’EssorLe directeur de la Gendarmerie assume la nomination de Benalla comme spécialiste dans la réserve

Pas capitaine avant 2025

Sollicité pour une étude statutaire préalable, le commandement des réserves de la Gendarmerie avait lui envisagé la nomination d’Alexandre Benalla, alors chargé de mission à l’Elysée, au titre des spécialistes, au grade de commandant, soit le grade inférieur à celui de lieutenant-colonel. “Le commandement des réserves relevait que ce dernier n’aurait normalement pas atteint le grade de capitaine avant 2025 au plus tôt dans la réserve de ‘sécurité publique’“, souligne le rapport.

Les deux rapporteurs, les sénateurs Muriel Jourda (LR, Morbihan) et Jean-Pierre Sueur (Socialistes et républicains, Loiret) remarquent également n’être pas “convaincus de la pertinence de cette nomination“.

Lire la suite : L’Essor.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.