Le colonel Bisognin nous présente la stratégie de la Gendarmerie en matière de drones

image dediée
Alors que la Gendarmerie Nationale vient de lancer un nouvel appel d’offres visant à l’acquisition de drones, Next INpact a pu s’entretenir avec le colonel Jérôme Bisognin, en charge de ce dossier au sein de l’institution. L’occasion de revenir plus en détails sur la stratégie des forces de l’ordre en matière de drones.Après avoir procédé à des expérimentations ponctuelles, bien souvent à l’aide de prestataires privés, policiers et gendarmes commencent à acheter leur propre matériel. Un premier appel d’offres a ainsi été lancé en juin dernier par la Gendarmerie Nationale, suivi d’un second il y a quelques jours (voir notre article). Ce marché public vise à l’acquisition de 19 « micro-drones tactiques », qui viendront s’ajouter aux 4 « micro-drones haut de gamme » fraîchement reçus par les militaires.

Ceux-ci ont été livrés aux forces de l’ordre voilà plusieurs semaines, « mais on est encore dans la séquence de formation des télépilotes » nous explique le colonel Bisognin. Les choses se précisent néanmoins, puisque le déploiement de ces multi-rotors (à décollage vertical) est prévue pour le mois prochain. « On est maintenant en phase de montée en puissance » se félicite-t-on à la Gendarmerie Nationale.

Source : Next Impact

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.