L’attitude de mépris adoptée par l’exécutif est totalement irresponsable et va conduire à un durcissement du mouvement des gilets jaunes

crs-gilets-jaunes

France Police – Policiers en colère met en garde le gouvernement.

Sur le terrain, les policiers constatent un accroissement de la colère après la prise de parole pour ne rien dire du premier ministre hier au JT de 20h.

Ce midi, en déplacement en Belgique, Emmanuel Macron a refusé de s’exprimer sur la révolte sociale, préférant rassurer les actionnaires du groupe Renault suite aux malversations présumées de Carlos Ghosn.

Des appels à amplifier la contestation se multiplient partout sur les réseaux sociaux avec la perspective d’une journée de blocages ce samedi 24 novembre à Paris.

Si des groupes d’extrême-gauche se joignent aux gilets jaunes ce samedi dans la capitale, le risque de troubles à l’ordre à l’ordre public va devenir majeur.

Le gouvernement doit ouvrir, de toute urgence, le dialogue avec les gilets jaunes et revoir l’ensemble de sa politique économique injuste et partiale.

Le bras de fer engagé par ce gouvernement avec les Français est une faute morale et politique.

L’exécutif doit cesser de jeter de l’huile sur le feu et faire preuve d’humilité et d’empathie avec les Français qui souffrent et qui veulent juste faire entendre leurs légitimes revendications.

Le ras-le-bol est général, y compris au sein de la police nationale.

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.