Landes : gendarmes et policiers se mobilisent pour le réveillon du Nouvel An

200 gendarmes sur l’ensemble du département, 15 policiers à Mont-de-Marsan, 15 autres sur Dax… Objectif : garantir le maximum de sécurité sur les routes et aux abords des lieux de fête

Landes : gendarmes et policiers se mobilisent pour le réveillon du Nouvel An

Une trentaine de points de contrôles seront établis dans tout le département. © Photo

archives Pascal Bats

En 2014, les routes landaises ont été un peu moins meurtrières que l’année précédente. Une tendance à rebours de ce qui est constatée au niveau national. Il faut que cela continue en 2015“, appuie le colonel Spinetta, commandant du groupement de gendarmerie des Landes.

Pour la nuit de la Saint-Sylvestre, près de 200 gendarmes seront déployés sur l’ensemble du département. Une trentaine de points de contrôle seront activés et les contrôles d’alcoolémie et stupéfiants seront nombreux, surtout en seconde partie de soirée. Les coffres seront aussi contrôlés en vue de décourager les cambrioleurs qui pourraient être tentés de visiter les domiciles en l’absence des occupants partis réveillonner.

“Surtout là où il y a le plus de monde, à la sortie des boîtes de nuit et des soirées entre amis : les agglomérations de Mont-de-Marsan et de Dax, aux extrémités sud et nord de la côte. L’objectif n’est pas de prendre les gens en traître et de verbaliser. Il s’agit plutôt de faire comprendre que l’alcool augmente sensiblement les risques d’accident. Alcool mais aussi fatigue… Le mieux est de prendre du repos chez la famille ou des amis. Quant à celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas”, rappelle le colonel Spinetta.

Du côté de la police, les effectifs seront doublés avec 15 agents sur le terrain à Dax et 15 autres à Mont-de-Marsan. “La lutte contre la conduite en état d’alcoolémie est une problématique commune à  celle de la gendarmerie. Il y aura des contrôles sur les agglomérations montoise et dacquoise. Les forces de police seront aussi en alerte concernant les agressions et les éventuelles bagarres qui pourraient éclater à la sortie des lieux de fête“, explique Alain Djian, le Directeur départemental de la sécurité publique.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *