La première femme commandant de PGHM arrive à Chamonix

alors-jeune-lieutenante-sarah-chelpi-en-2013-au-moment-ou-elle-quittait-la-brigade-de-megeve-pour-integrer-la-specialite-montagne-a-briancon-archives-le-dl-1533055531Alors jeune lieutenante, Sarah Chelpi, en 2013, au moment où elle quittait la brigade de Megève pour intégrer la spécialité montagne à Briançon. Archives Le DL.

  • Partager cette info

Non, le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, qui tient de mains de maître les rênes de l’unité de secours en montagne de Haute-Savoie, n’est pas sur le départ. Si le chef d’escadron Sarah Chelpi qui, depuis le 1er décembre 2016, commandait le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) des Alpes maritimes, à Saint-Sauveur-sur-Tinée, est annoncée à partir de ce 1er août à Chamonix, c’est pour prendre la tête de la compagnie territoriale du Mont-Blanc. Un retour aux sources pour cette Cannoise de 34 ans puisqu’elle avait déjà commandé la brigade de Megève au début de la décennie. Depuis, elle avait réalisé son ascension dans la spécialité montagne, commandant en second au PGHM de Briançon à partir de 2013, avant de devenir la première femme à diriger une unité de secours en montagne de le gendarmerie. A partir de ce mois d’août, il restera néanmoins une femme à la tête de l’une des 21 unités de sauvetage en relief de la gendarmerie (PGM ou PGHM) répartis dans 18 départements français, puisque la capitaine Marie Sachot, adjoint au commandement de compagnie de Gex (Ain), prendra la tête du PGHM de Corse. Cette Saint-Cyrienne qui a commandé le peloton d’intervention de l’escadron 22/5 d’Annecy est également monitrice de ski.

Source : Le Dauphiné

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.