La nuit dans une marnière, la quinquagénaire sauvée par les gendarmes

Tombée accidentellement dans une marnière samedi soir, une dame de cinquante ans a été retrouvée dimanche par la gendarmerie. Elle a été transportée à l’hôpital de Mortagne.

Sous le commandement du capitaine Pascal Seingier, vingt gendarmes sont partis à la recherche de la quincagénaire (photo d'illustration).

Sous le commandement du capitaine Pascal Seingier, vingt gendarmes sont partis à la recherche de la quinquagénaire (photo d’illustration).

En vacances chez sa belle-soeur dans le Perche, cette Héraultaise a vécu une drôle d’aventure. Qui aurait pu finir plus mal.

Equipe cynophile

Samedi, vers 18 heures, la quinquagénaire part se promener avec le chien de sa belle-soeur. Un peu plus tard, cette dernière voit revenir l’animal. Seul. Avec ses voisins, elle tente de la retrouver En vain.

A 21 h 30, elle téléphone à la gendarmerie. L’alerte est donnée. Jusqu’à 3 heures du matin, vingt gendarmes, sous le commandement du capitaine Pascal Seingier, partent à sa recherche. Toujours rien.

L’opération se poursuit à 8 h 30 avec l’équipe cynophile du Psig (peloton de sécurité et d’intervention de gendarmerie) de Mortagne-au-Perche et les communautés de brigades de Longny-au-Perche, Rémalard et Tourouvre.

Immobile

Vers 10 heures, deux militaires passent près d’un talus, à la “Croterie”. Ils sont en train de parler. Coincée à une dizaine de mètres de profondeur, la cinquantenaire les entend. Elle crie. Sa voix est étouffée. Les forces de l’ordre perçoivent un bruit. Regardent autour d’eux mais ne voient rien.

En montant le talus, ils aperçoivent un trou. La disparue est immobile.

Les secouristes et l’équipe médicale l’ont sortie vers 13 heures. “Elle n’a pas vraiment pu souffrir du froid, commente le commandant en second de la compagnie de Mortagne. Car d’après ceux qui sont descendus dans le trou, il faisait même bon.”

Traumatisée mais consciente, l’Héraultaise souffrirait de fractures multiples. L’accident s’est produit à seulement 800 mètres de chez son hôte.

Source : Le Perche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.