La journée portes ouvertes de la gendarmerie d’Hazebrouck a été un succès

Ce mercredi après-midi, la gendarmerie d’Hazebrouck a ouvert ses portes au public. Au programme, des démonstrations, des explications et la possibilité d’échanger avec les forces de l’ordre. Cette première, qui s’adressait d’abord aux jeunes, a attiré plus d’une centaine de personnes.

1276385036_B976736976Z.1_20151007173705_000_GCT5BCG8K.1-0.jpg

La simulation d’interpellation a captivé le public, hier, sur le parking de la gendarmerie d’Hazebrouck.

Un gendarme pointe son arme sur le suspect et l’oblige à sortir du véhicule, les mains sur la tête. Le jeune homme s’exécute, quitte sa voiture et est plaqué au sol. La fausse interpellation se déroule sur le parking de la gendarmerie devant une centaine de personnes silencieuses qui ne quitte pas la scène des yeux. Claire Forgues, commandante de la compagnie d’Hazebrouck, prend la parole pour expliquer l’opération.

L’intervention se termine sous les applaudissements

Place ensuite au deuxième acte : l’intervention de la brigade cynophile. Un chien renifle dans le coffre de la voiture. Après plusieurs minutes, il parvient à trouver des stupéfiants puis des armes. Le public applaudit. Les curieux en profitent pour en savoir plus sur ce chien qui sait détecter, à l’odorat, plusieurs drogues, mais aussi les armes grâce à l’odeur de la poudre.

Mercredi, la journée portes ouvertes proposée par la gendarmerie d’Hazebrouck a été une réussite. Parmi les curieux, beaucoup d’adolescents dont Clément Meirland, de Morbecque, accompagné de sa famille. « Depuis que je suis petit je regarde des documentaires sur la gendarmerie scientifique. Je veux y travailler, témoigne-t-il. C’est pour ça que je suis venu. » « Les démonstrations sont intéressantes », approuve Laurent, son papa.

Les portes ouvertes permettent de découvrir la police scientifique, les techniques d’intervention, l’équipe cynophile et la police de la route. « C’est formidable pour les jeunes », approuve l’Eeckois Jean-Claude Tanchon. « C’est bien pour l’orientation des jeunes, glisse Sébastien Baret, professeur au collège Saint-Martin, à Nieppe. Ils peuvent en savoir plus sur le métier. » L’événement pourrait être renouvelé l’année prochaine.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.