La grivèlerie se termine à la gendarmerie

 

image

FRISANGE/HETTANGE-GRANDE Une course poursuite impliquant des voleurs d’essence et un gérant d’une station-service luxembourgeoise a fini en Lorraine.

Les faits se sont produits samedi en fin d’après-midi. La police luxembourgeoise a sorti dimanche un communiqué où il est dit que les personnes mêlées à la course poursuite ont été arrêtées à Hussigny. Faux. Voilà l’histoire telle qu’elle a été vécue par le gérant d’une station-service de la rue Robert-Schuman à Frisange.

Samedi, vers 17 h 50, une BMW série 5 diesel Touring de couleur noire s’arrête devant une pompe de la station-service. L’immatriculation française du véhicule (WW…) éveille les soupçons du gérant de la station, souvent victime, comme les autres responsables de stations-service de la frontière franco-luxembourgeoise, de grivèlerie d’essence. Pendant que le conducteur du véhicule fait le plein, son passager fréquente les toilettes de l’établissement. Puis le duo remplit encore deux jerrycans de 20 litres. Les deux compères prennent alors la fuite, oubliant de payer une addition dépassant les 150 euros.

Les gendarmes

croisés par hasard

Le gérant de la station-service saute alors dans sa Ford Fiesta et entreprend de poursuivre les deux malfaiteurs qui ont pris la route en direction de Thionville. Entre le rond-point menant à Dodenom et Roussy-le-Village, le gérant de la station, à la poursuite du duo, se fait arrêter par une voiture de la gendarmerie de Thionville. Les gendarmes lui reprochent une conduite inadaptée (appels de phares répétés, vitesse excessive…), disant au gérant «qu’il doit se calmer, car il y a déjà assez de morts comme cela sur la route».

L’homme leur explique alors que s’il roule de la sorte, c’est qu’il poursuit une BMW dont les occupants se sont rendus coupable d’une grivèlerie d’essence dans sa station-service. Les gendarmes, par radio, se mettent en relation avec la brigade de gendarmerie de Hettange-Grande. Et finalement, quatre motards de la gendarmerie coincent la BMW à la sortie de Hettange-Grande vers Thionville.

Les individus et leur voiture sont conduits jusque dans les locaux de la gendarmerie à Hettange. Là, ils retrouvent le gérant de la station et sont d’accord pour payer de suite la facture de 150,51 euros de diesel. Ils expliquent sans rire qu’ils ont de l’argent et qu’ils ont simplement «oublié de payer». Les gendarmes ont tout de même demandé au gérant de porter plainte, avant de retirer cette dernière une fois qu’il était en possession de l’argent.

Selon la police luxembourgeoise, l’enquête aurait révélé que les plaques d’immatriculation de la BMW seraient celles d’une Renault. Et qu’une enquête aurait été ouverte.

Source : Le Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.