La gendarmerie mise sur la proximité

Élus et gendarmes ont assisté à la présentation de la COB par le capitaine Dany Van de Maele./Photo DDM, Emmanuel Vaksmann
Élus et gendarmes ont assisté à la présentation de la COB par le capitaine Dany Van de Maele./Photo DDM, Emmanuel Vaksmann

«On y arrivera que si on travaille tous ensemble». Cet appel, lancé mardi lors de la traditionnelle inspection annuelle par Magali Michel, commandant de la compagnie de Toulouse Saint-Michel (regroupant 77 communes du Nord-Est toulousain), s’adressait aux maires des villes et villages dont la sécurité est placée sous la responsabilité de la communauté de brigades de gendarmerie de Balma (COB). Appel relayé par le patron de la COB, le capitaine Dany Van de Maele, qui mise sur la proximité entre gendarmes, élus et population pour lutter contre les cambriolages.

Si le détail des chiffres n’a pas encore été communiqué officiellement, les tendances ne sont pas bonnes. À l’instar du département, la COB n’échappe pas à l’accroissement du nombre de cambriolages. Si cette hausse atteint 86 % à Balma entre 2015 et 2016, le phénomène est encore plus marquant en milieu rural. La petite ville de Verfeil (3500 habitants) connaît par exemple une augmentation de 116,7 % de ses cambriolages. Milieu rural dont les hameaux isolés et les kilomètres de chemins vicinaux ne simplifient pas la tâche des 38 gendarmes de la COB (bientôt 39), en charge d’un territoire à la superficie deux fois et demie plus importante que celle de Toulouse.

«C’est pourquoi la vigilance du citoyen est prépondérante car, si nous sommes alertés en temps réel, nous mettons toutes les chances de notre côté», a répété Dany Van de Maele. Aussi, avec 2500 interventions en 2016, les gendarmes ne ménagent pas leurs efforts et le capitaine, qui veut inscrire son action dans la durée, appelle à persévérer. Il peut compter sur le soutien de Magali Michel, qui promet des moyens supplémentaires autour de la prévention, de l’intervention et de la résolution.

Forte des brigades de Balma, Lanta et Verfeil, la COB intervient sur une zone de 280 km² pour 50 000 habitants répartis dans 25 communes. «Autant vous dire qu’il s’agit d’un territoire particulièrement vaste où il faut être réactif. C’est pourquoi, en l’associant à la protection de son environnement, au travers des dispositifs participation citoyenne et des réunions de préventions, nous renforçons la proximité avec la population», a souligné Dany Van de Maele.


Plus de 1000 excès de vitesse

La lutte contre l’insécurité routière compte parmi les missions des gendarmes de la COB. En 2016, ils ont verbalisé 1097 excès de vitesse, 415 alcoolémies positives, 15 conducteurs sous l’emprise de stupéfiants et 74 téléphones au volant. Sur cette période, la COB déplore 15 accidents corporels de la circulation, dont un mortel.


L’exception montrabéenne

Première municipalité de la COB à avoir adhéré au dispositif «participation citoyenne» en 2015, Montrabé est la seule commune qui a connu en 2016 une diminution du nombre de cambriolages, dont la baisse atteint 20 % ! Les chiffres définitifs seront dévoilés bientôt mais déjà, en juin 2016, cette ville de 4090 habitants recensait 11 cambriolages, contre 19 en juin 2015.

Le dispositif «participation citoyenne» s’appuie sur un réseau de citoyens référents en contact permanent avec la population, la police municipale et la gendarmerie. Outre une signalétique aux entrées de la commune, la population est appelée à être vigilante à adopter un comportement solidaire, qui consiste par exemple à retirer le courrier, à arroser les fleurs, ou à vérifier que les volets sont toujours bien en place chez son voisin quand il est absent.


Le chiffre : 25

COMMUNES > de la COB. La communauté de brigades, regroupant les gendarmeries de Balma, Lanta et Verfeil, intervient dans 25 villes et villages du Nord-Est toulousain.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.