La gendarmerie maritime de Gruissan déménage à Hyères !

Le déménagement est prévu "courant 2017"
Le déménagement est prévu “courant 2017” PHOTO/Narbonne Olivier GOT

Les neuf familles de la brigade de gendarmerie maritime de Gruissan, ainsi que la vedette côtière de surveillance maritime installée à poste dans le port audois, seront relocalisées à Hyères “dans le courant de l’année 2017”, a indiqué dans un courrier le préfet maritime de la Méditerranée, le vice-amiral d’escadre Charles-Henri de la Faverie du Ché.

La semaine dernière, alerté par le vice-président du parlement de la mer, le maire de Gruissan Didier Codorniou avait émis des inquiétudes sur l’avenir de cette unité basée à Gruissan. Les courriers des deux hommes se sont croisés et ce déménagement est désormais officiel.

  • Attentats et “forte pression migratoire”

“Les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes font actuellement l’objet d’une attention particulière en matière de surveillance maritime, écrit le préfet maritime. Ce besoin se justifie par la présence, dans le Var, du port militaire de Toulon, de la base aéronavale de Hyères et du centre d’essais de la Méditerranée et, dans les Alpes-Maritimes, par l’activité du port de Nice et des ports adjacents de Villefranche et Cannes qui accueillent des lignes commerciales importantes de navires de type Ro-Ro (Moby Line vers la Corse) et de croisière dont les activités sont en croissance. La ville de Nice et ses approches maritimes, depuis le récent attentat, font également l’objet de toutes les attentions. La forte pression migratoire avec la frontière italienne doit être également prise en compte.”

  • Un “recentrage vers l’Est”

“La répartition actuelle des VCSM sur le littoral n’est donc pas en phase avec ce « recentrage » des besoins opérationnels vers l’est de la façade : trois VCSM sont actuellement basées dans le golfe du Lion (Sète, Port-Vendres et Gruissan), une dans les Bouches-du-Rhône (Marseille), une dans les Alpes-Maritimes (Nice) et une dans le Var (St Raphaël)”, ajoute le vice-amiral d’escadre, qui indique pour finir que “le redéploiement de la brigade de gendarmerie maritime de Gruissan vers Hyères permettra en conséquence de maintenir un équilibre suffisant et adapté, en termes de moyens nautiques, dans le golfe du Lion et de répondre aux besoins opérationnels de la partie orientale de la façade méditerranéenne.”

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *