La gendarmerie appelle plus que jamais les agriculteurs à ouvrir l’œil

À l’initiative du sous-préfet Destouches, des représentants de la gendarmerie ont rencontré mardi plusieurs agriculteurs de la Pévèle, dont certains ont été victimes de la vague de cambriolages qui a touché le territoire fin 2016. «  Cinquante faits de vol (de câbles, de métaux, d’outils, et même de nourriture, ndlr) en trois mois, je n’avais encore jamais vu ça  », s’est ému le maire et président de la CCPC Jean-Luc Detavernier.

Les agriculteurs ont été invités par les gendarmes à faire preuve de vigilance.

Les agriculteurs ont été invités par les gendarmes à faire preuve de vigilance.

Alors que des investigations se poursuivent, et que trois individus ont été condamnés par la justice le 2 janvier, la gendarmerie a rappelé aux exploitants quelques règles simples de prévention. «  Comme obstruer les voies d’accès avec vos véhicules, mettre à l’abri les objets de valeur, installer des éclairages détecteurs de mouvements, a expliqué le colonel Philippe Mirabaud, du groupement de gendarmerie du Nord. Il ne faut pas hésiter à appeler le 17 et recourir à Vigi’Agri pour renforcer notre collaboration.  »

Vigi’agri

Grâce à ce dispositif, l’agriculteur reçoit des alertes par e-mail de la gendarmerie, qui lui signale un engin volé, un véhicule rôdeur, etc. À l’inverse, si l’exploitant remarque quelque chose de louche, il lui suffit de composer le 17 ou, mieux encore, d’alerter directement la brigade d’Orchies. «  La vigilance doit prévaloir dans tous les cas  », a lourdement insisté le colonel de gendarmerie.

Plus d’infos sur Vigi’Agri : ccauchy@fdsea59.fr

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.