La gendarmerie a présenté son action en 2015

Le lieutenant Vernes explique l'activité de l'année./Photo DDM, J.-Ph. C.
Le lieutenant Vernes explique l’activité de l’année./Photo DDM, J.-Ph. C.

Le commandant Chevillard, qui dirige la compagnie, et le lieutenant Vernes, commandant la communauté de brigades de Pamiers et Varilhes, avaient réuni jeudi, à Varilhes, les élus du territoire concerné, dont Martine Estéban, maire et conseillère départementale de Varilhes. Objectif : faire un bilan traditionnel de l’action de la gendarmerie sur ce secteur. Vingt-deux gendarmes s’occupent des 19 communes du secteur de Pamiers (10 774 habitants, sans la ville) et 22 communes côté Varilhes (12 481 heures).

Côté statistiques, on relèvera une baisse de la délinquance générale, et malheureusement une hausse de la délinquance de proximité, un taux d’élucidation au final moyen, mais qui varie selon la nature des délits. Le souci actuel, ce sont les cambriolages : 65 sur les résidences principales en 2015, contre 48 en 2014. Hausse également sur les locaux professionnels.

En revanche, on observe une baisse des vols de voitures et vols à la roulotte. Petits ou grands, les délits sont un souci pour l’autorité : «Toutes les affaires sont importantes, même si l’on se souvient plus particulièrement de celles qui ont un fort écho médiatique, qu’il s’agisse d’affaires de mœurs, de violences ou de trafics», expliquait le lieutenant Vernes.

Force est de constater qu’il existe un épicentre de la délinquance : les communes et leur territoire de La Tour-du-Crieu, Saint-Jean-du-Falga et Varilhes (où se concentrent la majorité des faits de cambriolages).

Côté accidents (c’est-à-dire les faits constatés par les gendarmes), on en relève six, ayant occasionné malheureusement deux décès et des blessures à cinq personnes. Là aussi, il existe un épicentre en accidentologie : Bonnac, Les Pujols, Saint-Jean-du-Falga et Saint-Jean-de-Verges.

Cette année, l’action des gendarmes de la communauté de brigades s’attachera au contrôle de la vitesse, à une présence renforcée sur les communes impactées par les cambriolages, et selon les mots du lieutenant Vernes «à créer un climat d’insécurité pour les délinquants» en renforçant les patrouilles, notamment celles à VTT et à moto tout-terrain.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.